Déjà condamné, il récidive une semaine après

Par • Mis à jour le 01/06/2018 - 06:31

On prend le même et on recommence. Un prévenu d’origine ukrainienne comparaissait ce jeudi en procédure d’urgence. Poursuivi pour un nouveau vol commis au Gosier mercredi. Il faut savoir que le mis en cause avait déjà été jugé la semaine dernière par ce même tribunal correctionnel, mais ce dernier avait par le biais d’une peine d’avertissement, donné une chance au jeune homme. Il a donc cette fois ci écopé de prison ferme.

    Déjà condamné, il récidive une semaine après

C’est bien la preuve que le prévenu de 19 ans, n’a vraiment aucune envie de s’insérer. Déjà jugé le 22 mai, ce jeune homme d’origine ukrainienne au parcours certes difficile, a tout de même récidivé quelques jours seulement après sa condamnation. Rappelons qu’il avait en guise d’avertissement, écopé d’un an mais avec placement en foyer d'insertion associatif. Ce mercredi, il a de nouveau commis un vol dans un salon de coiffure au Gosier. Il s’en était pris à la gérante afin de lui dérober son portable.

Il s'en prend a un salon de coiffure

La victime a eu très peur, d’ailleurs, elle a demandé à l’audience qu’une mesure d’interdiction de l’approcher soit notifiée. Pour ne rien arranger, le prévenu lors de son interpellation, ne s’est de surcroit pas montré très coopératif, il s’est rebellé à plusieurs reprises, en garde à vue et jusque sur les marches du Palais, il a même menacé de s’en prendre aux magistrats et aux agents d’escorte une fois démenotté, l’officier de police responsable n’a pas hésité à tout expliquer au tribunal.

Un comportement violent et arrogant

Sur un ton plutôt arrogant, l'intéressé, a demandé à ce qu’on le mette en prison au plus vite, l’air de s’en moquer totalement. Comme il le voulait et surtout à la demande du ministère public, les juges ont prononcé une peine ferme, 2 mois avec un mandat de dépôt délivré à l’issue des débats.