Opération séduction pour Karibs Link, la start-up qui veut relier les Caraïbes

Par 05/12/2022 - 10:47 • Mis à jour le 05/12/2022 - 10:46

Dans le cadre du concours national French Tech Rise, la start-up antillaise Karibs Link représentait notre bassin atlantique vendredi dernier, au ministère de l'Économie et des Finances, à Paris. Cette société de cabotage inter-caribéen n'a pas remporté de prix, mais a pu se confronter à de potentiels investisseurs.

    Opération séduction pour Karibs Link, la start-up qui veut relier les Caraïbes

Le concours French Tech Rise, c'est un peu la finale nationale des start-ups françaises et l'édition 2022 avait lieu vendredi dernier, au ministère de l'Économie et des Finances, à Bercy. Ce rendez-vous annuel rassemble vingt candidats qui présentent leur projet devant un jury d'investisseurs dans le but de les convaincre d'accompagner leur financement.

Jean-Stephane Roul, PDG de Karibs Link avec Jean-Noël Barrot, ministre délégué à la transition numérique.

Parmi eux, se trouvaient Karibs Link, représentant les Antilles, qui veut développer le transport de marchandises entre les îles de la Caraïbe. Cette start-up a pour ambition d'organiser des rotations plus régulières avec des bateaux plus petits que les porte-conteneurs, et d'ainsi faciliter les échanges et faire baisser les coûts du fret. C'est Jean-Stéphane Roul, installé en Guadeloupe, qui est à l'origine de cette idée. 

Nos territoires sont des îles avec des populations limitées et il y a besoin d'innovations pour redonner du pouvoir d'achat, alors que nous sommes littéralement étranglés par les taux de fret actuels. 

Les premiers retours seraient prometteurs à écouter les porteurs du projet Karibs Link. Les transitaires seraient favorables à avoir une offre complémentaire pour parcourir la zone, les États aussi auraient déjà donne le feu vert. La société n'attend plus que des financements pour lancer la commande de ses navires, avec l'espoir de démarrer l'activité en début d'année 2024, c'est l'agenda fixé par le responsable stratégie et développement, Christophe Chalu, qui a "pitché" devant les investisseurs lors du concours French Tech Rise.

Toutes les cases sont cochées et il ne manque que l'argent. On va d'ailleurs créer un crowd-funding, tout le monde pourra contribuer à mettre en place cette compagnie maritime fondée par des caribéens, pour des caribéens.

Les deux porteurs du projet veulent même faire de Karibs Link un espace d'expérimentation et entendent notamment proposer de la surface dans les conteneurs pour les petits entrepreneurs qui souhaitent exporter dans la Caraïbe à un coût abordable. À termes, la perspective de faire du transport de passagers fait aussi partie des idées à explorer. 

À Paris ce vendredi, Jean-Stéphane Roul et Christophe Chalu n'ont pas remporté l'un des trois prix mis en jeu dans ce concours national, mais ils ont rencontré des investisseurs, dont certains ont manifesté un intérêt pour ce projet. Faute d'avoir gagné un trophée, ils ont gagné en expérience et en visibilité. 

Tags