La préfecture va réquisitionner le personnel gréviste du SIAEAG

Par • Mis à jour le 02/06/2016 - 16:43

L’Etat n’est pas intervenu à la table des négociations du SIAEAG ce mardi 1er juin 2016. La préfecture a tout de même activé une cellule de crise. Dans un communiqué, elle indique qu'un service minimum sera mis en place. Des agents du SIAEAG seront donc mobiliser pour diminuer les conséquences de ce conflit social.

     La préfecture va réquisitionner le personnel gréviste du SIAEAG
La préfecture a affiché clairement sa position sur le conflit du SIAEAG dans un communiqué en date de ce mardi 1er juin 2016. Selon elle, il n’est pas acceptable que des familles, des entreprises et des établissements publics subissent les conséquences de ce mouvement.

Dans un communiqué datant de ce mardi, le préfet appelle donc la direction et les représentants du personnel du SIAEAG "à assumer leurs responsabilité, rechercher sans délai et sans faux prétexte les voies de règlement de ce conflit et à rétablir la production et distribution d’eau sur l’ensemble de l’archipel guadeloupéen".

Face à cette situation préoccupante, la préfecture a décidé de contraindre à un service minimum, tout en respectant le droit de grève garantie par la constitution.

Certains personnels grévistes sont donc réquisitionnés pour le garantir et que l’approvisionnement des établissements publics les plus sensibles aient un accès normal à l’eau. Cela concerne particulièrement les hôpitaux, les cliniques et les maisons de retraite.

La préfecture s’accorde le droit d’apporter d’autres réponses en fonction de l’évolution de la situation. Pour rappel, si vous êtes en manque d’eau depuis 24 heures ou plus à votre domicile, vous pouvez le signaler au 0590 21 18 38.