Une nouvelle antenne pour la CCI à Basse-Terre

Par 12/10/2021 - 18:04 • Mis à jour le 12/10/2021 - 18:03

Une nouvelle antenne pour la CCI des îles de Guadeloupe à Basse-Terre qui intervient en pleine campagne électorale. L'inauguration se déroule en ce moment même dans le chef-lieu. Les quelques salariés "rescapés" qui restent depuis la recentralisation de la structure sur Pointe-à-Pitre se rapprochent ainsi des commerçants. Une proximité au centre ville qui a ses avantages mais aussi ses inconvénients liés, notamment, aux problèmes de stationnement.

    Une nouvelle antenne pour la CCI à Basse-Terre

Retour aux sources pour la CCI des îles de Guadeloupe. Avec, depuis la recentralisation de la Chambre Consulaire vers Pointe-à-Pitre, une simple désormais antenne pour le chef-lieu, ce qui est considéré pour beaucoup de nostalgiques comme un paradoxe. Mais on ne refera pas l'histoire. Quoiqu'il en soit, c'est bien d'histoire qu'il s'agit aujourd'hui puisque cette antenne qui n'a pu finalement retenir que le 1/4 des salariés dont la Chambre disposait à ses plus belles heures basseterriennes, ne revient que là même où elle avait pris naissance avant sa délocalisation, vers le 6 de la rue Victor Hugues où elle était implantée depuis une trentaine d'années.

Un souvenir marqué par les présidences successives à l'époque de Gérard PENCHARD, Jean-Jacques FAYEL et Gérard THEOBALD, sans oublier le Secrétaire Général Germain WILLIAM ou le Directeur Jean-Claude BAPTISTIDE, qui ont tous les 5 marqué de leur empreinte indélébile l'histoire de la CCI de Basse-Terre. Une histoire qui se poursuivra dorénavant à ce numéro 13 de la rue du Docteur Joseph PITAT, un autre grand nom de la vie du chef-lieu, au coeur de la ville. Ceux qui sont à l'origine de ce retour aux sources le traduisent comme, je cite' "une dynamique de déplacement géographique qui répond à une véritable volonté de proximité avec les commerçants et coïncide avec les périodes cruciales de reprise de l'activité et des soldes", fin de citation. 

Il faudra probablement plus qu'un simple déplacement de bâtiment pour relancer le secteur économique et commercial à Basse-Terre avec un centre-ville plombé, notamment, par les problèmes de circulation et de stationnement. Au-delà de cela, et plus encore, peut-être, c'est toute une mentalité et un état d'esprit qu'il faudra faire évoluer tant dans l'attitude que dans le comportement pour redorer le blason d'une ville qui se bat pour garder son statut de ville-centre, chef-lieu de la Guadeloupe qui souhaite par la CCI des Iles de Guadeloupe, entre autres, redynamiser les centres-bourgs et les centres-villes, pour le redémarrage du commerce et de l'activité économique ainsi que pour la valorisation des commerçants.

 

 

Tags