Les tarifs bancaires à l'avantage des consommateurs

Par • Mis à jour le 18/05/2016 - 16:57

L'IEDOM a publié les derniers indicateurs de l'observatoire des tarifs aux particuliers dans les Département d'Outre-mer, conformément à la loi sur les régulations bancaire et financière. Le document porte sur les tarifs en vigueur au 1er avril 2016. Il en ressort des évolutions sensibles. Et une fois n'est pas coutume à l'avantage des consommateurs.

    Les tarifs bancaires à l'avantage des consommateurs
Comparativement à l'observatoire d'octobre 2015, 5 tarifs bancaires moyens sur 14 affichent une diminution. Par ailleurs, 11 tarifs moyens pratiqués dans les Département d'Outre Mer (DOM) sont inférieurs ou égaux aux moyennes du Comité Consultatif du Secteur Financier (CCSF).

Il est précisé également que parmi les tarifs réglementés seuls les frais de rejets de prélèvement enregistre une légère hausse. Ils sont à 16,51€ en Guadeloupe, 15,22€ en Guyane et 17,04€ en Martinique, sachant que le maximum autorisé par la loi est de 20€. Visiblement en Guadeloupe, les frais de tenue de compte sont en moyenne les plus élevés, soit 24,83€ par an pour notre département contre 24€ en Martinique.

A Mayotte, ces frais s'établissent à 16,33€, un plus de 15€ en Guyane et environs 13€ en Réunion et seulement 4,27€ à Saint-Pierre Miquelon. Les abonnements permettant de gérer ses comptes via Internet sont gratuits à Mayotte et à Saint-Pierre et Miquelon ainsi qu'à la Réunion alors qu'ils coûtent 0,39 centimes par mois en Guadeloupe, 0,43 centimes en Guyane et 0,71 centimes en Martinique.

Pour les cartes de paiement international à débit différés tous les établissements sont dans la même fourchette, autour de 44€. C'est la même donne pour les cartes de paiement à débit immédiat. En ce qui concernent les tarifs réglementés, ils sont pratiquement les mêmes d'un DOM à l'autre.