La Guadeloupe et la Martinique en tête des chiffres des refus d'obtempérer routiers

Par 11/04/2024 - 06:39

Une étude statistique du service interministériel SSMSI publiée ce jeudi 11 avril révèle que les collectivités des Antilles sont celles où l'on a relevé le plus de refus d'obtempérer sur la route entre 2016 et 2023 au niveau national.

    La Guadeloupe et la Martinique en tête des chiffres des refus d'obtempérer routiers

Dans ce bilan du Service statistique ministériel de la sécurité intérieure (SSMSI), on voit clairement que Guadeloupe et Martinique s'affichent assez largement au-dessus de la France hexagonale pour ce qui est des refus d'obtempérer sur la route. En moyenne, ont été relevés respectivement 277 et 270 refus d'obtempérer par an entre 2016 et 2023 sur ces deux territoires, soit les taux les plus élevés du pays ramenés à leur population. Ils sont près de deux fois plus importants que la moyenne nationale.

Si outre-Atlantique, seuls cinq départements (Seine-Saint-Denis, Eure, Corse-du-Sud, Pyrénées-Orientales et Vaucluse) s'affichent au-dessus de 4,9 faits par an pour 10.000 habitants, les trois collectivités des Antilles-Guyane dépassent nettement cette barre. Par ailleurs, en nombre, c'est la région parisienne qui en enregistre le plus, mais cela s'explique par le fait qu'il s'agisse également de la zone géographique la plus densément peuplée. 

Des jeunes hommes en grande majorité

Précisons toutefois qu'après un pic durant la crise sanitaire, ces chiffres des refus d'obtempérer ont baissé en 2022 et 2023, une tendance autant nationale que sous nos latitudes. Même si dans le même temps, les refus aggravés, étant constitués comme ceux "qui exposent d'autres personnes à un risque de mort ou d'infirmité", sont en hausse et représentent un cas sur cinq.

Dans le détail, les mis en cause sont pour une majorité écrasante des hommes, à 97%, âgés de moins de 30 ans, à 75%, et seuls 7% de ces personnes ont plus de 45 ans.

Il est important de noter par ailleurs, que parmi les autres collectivités d'Outre-Mer, Saint-Martin, et Saint-Barthélemy à un degré un peu moindre, s'affichent également à un niveau très élevé.

À toutes fins utiles, rappelons que la peine encourue pour un refus d'obtempérer routier peut aller jusqu'à deux ans de prison et 15.000 euros d'amende. 

Tags

À lire également