COP21 : la place de l'Outre-mer

Par • Mis à jour le 02/12/2015 - 13:42

La grande conférence sur le climat se déroule jusqu'au 11 décembre au parc des expositions du Bourget, près de Paris. Bien évidemment, les Outre-mer y prennent part.

    COP21 : la place de l'Outre-mer
La COP21 ne pouvait pas se faire sans l'implication de la société civile, souvent au premier plan de la lutte contre le réchauffement climatique. C'est dans cette optique que les Espaces Générations Climat ont été installés au parc des expositions du Bourget, à quelques pas de la «zone bleue», gérée par les Nations Unies et où se déroulent notamment les négociations qui doivent déboucher le 11 décembre sur un accord contraignant.

Sur 27 000m² ouverts à tous, des conférences, des projections, des expositions et des stands d'associations, d'organismes et de collectivités sont proposés au public. L'occasion pour les territoires qui y sont présents de mettre en avant leurs solutions déjà mises en place pour lutter contre le réchauffement climatique, notamment le recours aux énergies renouvelables, des observatoires du niveau des eaux et des températures, les actions pédagogiques aussi pour faire prendre conscience aux plus jeunes des risques et des enjeux.

"Nous nous sommes beaucoup attachés à ce que les voix des îliens, des peuples insulaires soient pris en compte, a expliqué Nicolas Hulot au micro de RCI Paris, puisqu'ils sont en première ligne sur les conséquences des changements climatiques donc implicitement, les territoires et départements d'Outre-mer sont représentés". "C'est notamment pour eux que cette COP existe et si les bonnes décisions sont prises, ils en seront les premiers bénéficiaires", a-t-il ajouté.

L'Outre-mer dans la délégation française

Ils sont 17 à avoir pour mission de représenter les territoires ultramarins au sein de la délégation. Un rôle d'observation mais pas seulement. "Je participe à des ateliers pour apporter ma contribution, pour rappeler que les Outre-mer ont des solutions à proposer, à dupliquer entre les territoires mais aussi en Europe", précise le sénateur guadeloupéen Jacques Cornano, qui suit de près les débats.

Des échanges qui concernent les Outre-mer sont également programmés tout au long de la COP21, dans les espaces Générations Climat.

Aline Druelle
@AlineDruelle