Réintégration des soignants, combat de coqs et égalité effective au menu de l'Assemblée

Par 24/11/2022 - 10:33 • Mis à jour le 24/11/2022 - 10:33

Les parlementaires insoumis ont prévu de présenter plusieurs projets de loi à l'Assemblée Nationale ce jeudi. Plusieurs d'entre eux concernent directement les Outre-mer.

    Réintégration des soignants, combat de coqs et égalité effective au menu de l'Assemblée

La journée sera riche, ce jeudi, à l'Assemblée nationale. La France Insoumise lance sa journée d'initiative parlementaire, communément surnommée “niche”.

Dans l'hémicycle, les parlementaires du parti vont présenter 10 projets de loi qui doivent être examinés par les députés, dont trois qui concernent directement les territoires ultramarins. Des enjeux culturels, sociaux et économiques seront ainsi exposés, avec des textes qui, s'ils sont adoptés, pourraient provoquer des changements importants.

Le plus emblématique concerne le sujet épineux de la réintégration des soignants suspendus. Les Insoumis, comme l'avait défendu Jean-Luc Mélenchon lors de la présidentielle, sont favorables à une levée de la sanction décidée au plein cœur de la crise sanitaire.

Sur ce point, les LFI, avec qui siègent les Martiniquais Jean-Philippe Nilor et Marcellin Nadeau, pourraient bénéficier du soutien d'autres groupes, dont LIOT, au sein duquel on retrouve les Guadeloupéens Max Mathiasin et Olivier Serva. Mais est-ce que cela sera suffisant ? Probablement pas puisque le texte a déjà reçu un avis défavorable lors de son passage en commission des lois.

Combat de coqs

C'est d'ailleurs le même sort qu'a connu un autre projet polémique, celui visant à interdire la corrida sur le territoire français, porté par l'ancien journaliste Aymeric Caron, qui a tenu à y ajouter un amendement précisant que cette interdiction s'étendrait aussi aux combat de coqs.

Mais là encore, LFI aura du mal à convaincre la majorité, d'autant que les LIOT Mathiasin et Serva ont là déposé un amendement contraire.

Le troisième texte enfin, concerne directement nos territoires, puisqu'il vise à garantir l'égalité effective pour tous les citoyens, via une grande loi de développement pour les Outre-Mer, mais il y a de forte chance qu'il ne soit même pas examiné.

 Arrivant septième dans la liste, il risque de faire les frais de cette longue journée, car les Insoumis n'ont que jusqu'à minuit pour faire voter leurs projets et sur l'ensemble, plusieurs centaines d'amendements ont été déposés ce qui va allonger les débats.

Mathilde Panot, la chef de groupe a dénoncé une “obstruction parlementaire”. Ce qui pose le ton d'une journée chargée au Palais Bourbon.

Tags