J-2 avant le début de la campagne de recensement 2022

Par 18/01/2022 - 14:28 • Mis à jour le 18/01/2022 - 14:06

Chaque année, l'INSEE publie le nombre d'habitants de l'ensemble des territoires français, d'après les données fournies par chaque commune.

    J-2 avant le début de la campagne de recensement 2022
Lancement du recensement 2022

Mardi matin, lors d'une conférence de presse, l'INSEE a présenté le lancement de la campagne de recensement 2022 mais a aussi mis en exergue l'évolution démographique du territoire.

Le recensement de l'institut national de la statistique et des études économiques est une collecte de données obligatoire et annuelle, dont les informations sont protégées. Ainsi, en combinant toutes les données recueillies, il est possible de connaître l’évolution démographique du pays.

La conférence de presse a également permis de mettre en exergue l'évolution démographique de la Martinique et le nombre d'habitants, qui régresse encore pour atteindre les 354000 habitants au 1er janvier 2021. Population la plus basse depuis le début des années 90 et bien éloigné du pic de 400 000 habitants, connu en 2008.

En 2020, le solde naturel était même négatif

 Après deux années de hausse consécutive, le nombre de naissance recule en Martinique et, pour la première fois, est inférieur à celui des décès. En 10 ans, l'île a perdu en moyenne 1% de sa population chaque année.

Nous avons recensé + 29% de décès en 2021 par rapport à la même période en 2020, c'est-à-dire plus de 1000 décès supplémentaire en un an.

Si la crise Covid-19, particulièrement la 4ème vague meurtrière, a fait bondir le nombre de décès, celui-ci est principalement expliqué par le vieillissement de la population. La génération du babyboom,ou les personnes âgées de 75 ans et plus, représentent 10,8 % de l’ensemble des habitants alors qu'il y a une décennie, elle représentait 7,6%. 

Ainsi, le taux de mortalité continue sa progression . Il est néanmoins au même niveau que celui de la Guadeloupe (9,9/1000) et de la France hexagonale.(10/1000).

Le regain des naissances observé entre 2018 et 2019 ne se poursuit pas

En 2020, 3 530 enfants sont nés en Martinique, soit 220 naissances de moins que l’année précédente. Le confinement, intervenu à la fin du premier trimestre 2020, pourrait être à l’origine du report des projets de parentalité.

Le taux de natalité est donc en recul de 0,5 point et atteint près de 10 naissances pour 1000 habitants. Il est plus faible qu’en Guadeloupe (12,4/1000) et qu’en France hexagonale (10,7/1000).

Les martiniquaises ont cependant plus d’enfants que les femmes de l'hexagone. 1,93 enfants par femme en Martinique contre 1,79 outre-atlantique. Cet indicateur est en baisse sur les deux territoires en 2020 et s’éloigne du seuil de renouvellement des générations, établi à 2,1 enfants dans les pays développés.

L’âge moyen de la mère à la naissance reste stable sur notre île. Il s'établit à 29,8 ans, une moyenne légèrement inférieure à celui de la Guadeloupe (30,1 ans).

La Martinique se classe au deuxième rang des régions françaises avec la plus faible part de jeunes de 0 à 24 ans (26%)

Le solde migratoire, c'est-à-dire la différence entre le nombre de départs et le nombre d’arrivées, est déficitaire de 4 900 habitants. Depuis 15 ans, ce déficit est important et le départ des jeunes martiniquais du territoire fragilise, un peu plus chaque année, la structure démographique de l'île, ce qui a des conséquences sur le renouvellement des générations.

Enfin, l’espérance de vie progresse légèrement pour les Martiniquais,passant de 78,5 ans à 78,6 ans. Elle fléchit en revanche dans les mêmes proportions pour les Martiniquaises : 84,7 ans en 2020 contre 84,6 ans 2019. L’espérance de vie reste d’une manière générale, plus élevée qu’en Guadeloupe mais inférieure à celle de la France hexagonale.

 

 

 

 

Tags