Hôpital de Saint-Esprit : "On ne pourra pas reconstruire mais on va réhabiliter le site"

Par • Mis à jour le 13/11/2015 - 12:20

L'hôpital du Saint-Esprit a fortement été touché par les inondations de vendredi dernier. Une semaine après, une partie de la structure reste hors d'usage mais les équipes parviennent tout de même à continuer d'accueillir au mieux les patients.

    Hôpital de Saint-Esprit : "On ne pourra pas reconstruire mais on va réhabiliter le site"
Une semaine après les inondations qui ont sévèrement touché l'hôpital du Saint-Esprit les traces des intempéries restent visibles même si les patients sont toujours pris en charge; néanmoins l’unité d’addictologie - totalement ravagée par les eaux - est contrainte de restreindre sa capacité d’accueil (elle a perdu 21 lits). La directrice Michelle Dépinay insiste sur le fait que le service d’addictologie reçoit encore les patients malgré des conditions difficiles.

"On ne pourra pas reconstruire mais on va réhabiliter le site parce que c'est un établissement vétuste qui a un certain âge"

Ce n'est pas la première fois que le site est victime d'une inondation. On se souvient qu’en 2009, Roselyne Bachelot - à l’époque ministre de la santé - avait promis la reconstruction de l’hôpital... un projet vite avorté. Maintenant l’urgence pour la Directrice de la structure c’est la réhabilitation de l’établissement qui est très vétuste. "On ne pourra pas reconstruire mais on va réhabiliter le site parce que c'est un établissement vétuste qui a un certain âge", a indiqué Michelle Dépinay.

En attendant ces travaux, le service s’organise au mieux afin d'assurer sa mission de service public. Pour rappel le service d’addictologie est considéré comme la vitrine de l’hopital du Saint-Esprit alors même si les prises en charges sont moins nombreuses, il n'est pas question pour autant de s’arrêter.

Audrey Ollon et Hanna Roseau