Les deux gardiennes de prison fauchées par une voiture sont hors de danger

Par 18/01/2016 - 20:33 • Mis à jour le 18/01/2016 - 20:33

Deux martiniquaises, gardiennes de prison, ont été renversées volontairement sur le parking du centre pénitentiaire de Meaux-Chauconin-Neufmontiers (Seine et Marne). Une enquête pour tentative d’assassinat est en cours.

    Les deux gardiennes de prison fauchées par une voiture sont hors de danger
C’est toujours le choc et l’incompréhension qui domine au centre pénitentiaire de Meaux-Chauconin-Neufmontiers en Seine-et-Marne. Deux gardiennes de prison, originaire de Martinique ont été délibérément percutées par une voiture. Heureusement, les Martiniquaises vont s’en remettre, les jours de Jannick Damas et de Suzelle Elimort ne sont plus en danger.

Le personnel de la prison ne comprend toujours pas ce qu’il s’est passé.
Vincent travaille lui aussi à la prison depuis une dizaine d’années. Il n’arrive pas à décrire ce qu’il ressent : « stupéfaction, choc, incompréhension, colère, indignation ». Il ne comprend pas comment un agent de l’Etat peut être attaqué de la sorte sur le domaine de l’Etat.

Les syndicats pointent du doigt le manque de sécurité. David Déruelle est responsable FO à la prison. Selon lui, il faut augmenter les caméras de sécurité et les différents moyens de protection. « Avec le système actuel, n’importe qui peut venir faire un tour et repartir comme si de rien n’était », s'indigne-t-il.

L’enquête est toujours au point mort, les zones d’ombres restent entières.

Xavier Chevalier et Aline Druelle