L'UTC UGTG met la pression au Moule

Par Nicolas Ledain 16/04/2021 - 12:51
01/01/2020 - 00:00
Le Moule

Plus de 300 membres de l'UTC ont rejoint le piquet installé devant l'Hôtel de Ville du Moule ce vendredi pour dénoncer des menaces de non-versement de salaires à l'encontre des agents mobilisés. Un coup de force syndical qui intervient quelques jours après une vidéo de la maire Gabrielle Louis-Carabin, qui avait déploré un manque d'ouverture dans ce conflit.

    L'UTC UGTG met la pression au Moule

Ils sont venus du Lamentin, de Sainte-Rose, de Petit-Bourg ou encore des Abymes pour installer tentes et chaises sur le parvis de la mairie du Moule ce vendredi. Plus de 300 grévistes, solidaires de leurs camarades locaux, qui seraient victimes de menaces de non-versement de salaires par la commune. Rappelons que la loi autorise des retenues sur la paie des agents mobilisés, mais que les sommes peuvent être réclamées après résolution du conflit, si celui-ci reposait sur des revendications justifiées. Dans ce cas précis, l'UTC estime que les maires ont déjà reconnu le préjudice qui résulte des problèmes d'avancement des carrières. 

Un coup de pression qui intervient quelques jours après une prise de parole tendue à Pointe-à-Pitre, lundi dernier, face au maire Harry Durimel, qui avait appelé au rassemblement pour dénoncer la fermeture des services. Dans les deux cas, au Moule et à Pointe-à-Pitre, les élus avaient pris la parole sur les réseaux sociaux pour dénoncer des blocages d'une majorité par une minorité, et regretter un manque d'ouverture dans les rangs syndicaux. De son côté, l'UTC affirme que ce sont les édiles qui bloquent la résolution alors qu'une solution serait possible selon Nesto Favel, le secrétaire général, interrogé par RCI.

 

Tags