Première audience de Gaby Clavier poursuivi pour menaces de mort

Par 07/12/2021 - 21:41 • Mis à jour le 07/12/2021 - 21:38

Première audience ce mardi du syndicaliste de l'UTS-UGTG, Gaby Clabier convoqué suite à une plainte du directeur du CHU pour menaces de mort lors d'un meeting dans le hall de l'établissement de santé. Vu la longueur des débats et les 12 témoins cités par la défense, l'audience a été séquencée et se poursuivra le 1er février 2022. Une date choisie en fonction des disponibilités du tribunal et des nombreux avocats.

    Première audience de Gaby Clavier poursuivi pour menaces de mort

Des propos tenus fin juillet et partagés sous forme de vidéo sur les réseaux sociaux. Le prévenu a été entendu ce mardi mais a tenu à s'exprimer qu'en créole, malgré le refus du tribunal estimant qu'il comprenait parfaitement le français, le Procureur de la République, Patrick Desjardins, soulignant que l'intéressé comprenait parfaitement le français, étant fonctionnaire de catégorie A depuis des années. Gérard Cotéllon, le plaignant a lui aussi été interrogé par la suite. Un procès sujet à de multiples suspensions par la présidente afin de retrouver une certaine sérénité.

Gaby Clavier qui ne comprend pas qu'en 2021, on ne puisse pas s'exprimer dans sa langue. Une tentative de musellement selon lui :

Le directeur du CHU auteur de la plainte pour menaces de mort à son encontre, a pris l'exemple de Samuel Paty, enseignant victime dans l'hexagone d'un lynchage sur internet suivi d'une issue tragique. Maître Josselin Troupé un de ses 2 avocats, soulève aussi la difficulté que représente un tel poste à responsabilité :

Ce procès est aussi celui de la situation du CHU, avec des tensions sociales qui peuvent aboutir sur des propos mal interprétés selon Maître Sarah Aristide, l'un des 8 avocats de Gaby Clavier : 

Tags