Le chanteur Keros-N poursuivi pour incendie de radar

Par 14/09/2021 - 13:02 • Mis à jour le 14/09/2021 - 13:00

L'artiste Keros-N comparaissait ce mardi matin devant le tribunal correctionnel avec sa compagne. Poursuivis pour l'incendie d'un radar tourelle à Baie-Mahault fin aout.

    Le chanteur Keros-N poursuivi pour incendie de radar

Convoqués ce matin dès 8h, Sébastien Lurel 34 ans, plus connu sous le nom de Keros-N, ainsi que sa compagne, devaient s'expliquer sur l'incendie du radar tourelle de Dalciat à Baie-Mahault, c'était dans la nuit du 21 au 22 aout dernier. Un appareil entièrement brûlé et ce dernier n'était pas un leurre a indiqué à l'audience la représentante de la Préfecture, partie civile au procès. 

Ce soir là, une patrouille du PSIG de la Gendarmerie, aperçoit l'objet en feu, avec des gens aux abords. Les militaires se lancent à leur poursuite et interpellent séparément, le célèbre chanteur originaire de Sainte-Rose, en possession de briquets, gants et jerrican, puis sa copine, elle cachée dans des broussailles. 

"Je craignais d'avoir été flashé, je suis revenu avec des pneus et de l'essence" a reconnu Keros-N dès sa garde à vue. Elle, infirmière au Gosier et également chanteuse moins connue, a dans un premier temps parlé de 2 autres individus, pour disculper son conjoint, mais elle a vite admis avoir menti. 

Le principal prévenu a décrit un "acte de contestation sociale", "pas d'eau dans les robinets, pas de moyens pour le CHU... Le radar était la goutte d'eau" pour lui. "Cela ne colle pas avec les premières déclarations" a souligné le parquet, qui a rappelé les mauvais chiffres de la sécurité routière, un département très touché, avec encore une hausse des décès de +15% depuis 2020. 

Un "comportement inadéquat de la part d'une personnalité, écoutée notamment pas des jeunes" a t-il ajouté. Il a requis 3 ans de prison dont 2 assortis d'un sursis probatoire et indemnisation suite aux dégâts. Contre la compagne, 1 an avec sursis probatoire. 

Le délibéré est attendu dans le courant de l'après-midi ce mardi.  

Tags