Coups de couteau aux Lauriers : le jeune homme condamné

Par 06/10/2022 - 05:00 • Mis à jour le 05/10/2022 - 18:50

Nous vous parlions il y a quelques semaine de cette terrible bagarre à l’arme blanche, survenue dans le quartier des Lauriers à Pointe-à-Pitre. Un jeune de 18 ans avait été grièvement touché au thorax, évacué avec un pronostic vital engagé. L’auteur des 4 coups, était jugé en comparution immédiate ce mercredi. Du même âge, le mis en cause a indiqué s’être simplement défendu contre une bande qui le tabassait. Il a écopé de 1 an de prison ferme aménageable ainsi que du sursis par la suite.

    Coups de couteau aux Lauriers : le jeune homme condamné

James, âgé de 18 ans, inconnu des services a expliqué être harcelé depuis des années par cette bande composée d'une dizaine d'individus qui traîneraient toute la journée en bas de la cité des Lauriers. Il évite de marcher seul quand il rentre des cours et reste cloîtré chez lui, de peur d’être agressé. En 2019 déjà, il avait été tabassé pour sa chaîne de cou. Le jeune homme avait déposé plainte mais aucune suite n’avait été donnée, ce qu’a d’ailleurs fait remarquer son avocat, maître Maximilien Amégée. 

Il y aurait également eu des mains courantes, mais qui n’ont pas été retrouvées et versées aux débats. Le 8 septembre dernier, dans l’après-midi, une nouvelle altercation éclate entre ces jeunes, en bas d’un des immeubles. Un ami qui l’accompagnait ce jour-là a été roué de coups, lui a réussi à s’enfuir. Mais au lieu de regagner son domicile, il aurait récupéré un couteau papillon avant de revenir à la charge. Ce que lui ont reproché les juges, il aurait dû appeler la police. 

Au final, l’un des adversaires a été grièvement blessé à l’abdomen. Ce dernier avait été évacué avec un pronostic vital engagé, un poumon perforé. En réanimation durant 2 semaines, il garde aujourd'hui des séquelles. « La Justice n’a rien fait, il a fini par se défendre tout seul, on aurait pu éviter ce drame bien avant » a expliqué la défense. Le prévenu, étudiant et sans casier judiciaire, a au final écopé de 4 ans de prison dont 3 avec sursis probatoire. La partie ferme de 1 an sera aménagée sous forme de semi-liberté. 

 

Tags