Une lente reprise s'amorce pour les hébergeurs avec la levée des motifs impérieux

Par 10/06/2021 - 10:54

Après bientôt un an et demi de crise, les hébergeurs vont profiter d'un léger rebond dans les prochaines semaines avec la levée des motifs impérieux et le retour des vacanciers. Néanmoins, la saison juillet août n'est pas réputée très active pour l'hôtellerie et les gîtes. Les espoirs reposent donc surtout sur la fin d'année.

    Une lente reprise s'amorce pour les hébergeurs avec la levée des motifs impérieux

Les premiers vacanciers ont débarqué ce mercredi en Guadeloupe avec la levée des motifs impérieux. Plus de 1600 passagers sont arrivés à Pôle Caraïbes, dont certains touristes, impatients de voyager à nouveau. Une clientèle qui va en partie remplir les gîtes et hôtels, qui se réjouissent de retrouver de l'activité.

Néanmoins, les carnets de réservation sont loin d'être remplis. "On reçoit beaucoup d'appels, mais peu de réservations fermes. On a l'impression que les gens attendent l'arrivée des premiers avions pour confirmer", illustre Françoise Benito Espinal, présidente de l'Auberge de la Vieille Tour. 

Par ailleurs, historiquement, la période de juillet août n'est pas une saison haute et la clientèle est essentiellement celle des Guadeloupéens de l'Hexagone qui reviennent voir leur famille. De plus, la concurrence de destinations françaises qui ont aussi du soleil durant la période estivale n'incite pas forcément à se rendre aux Antilles. À l'Arawak Beach Resort du Gosier, on a vu une hausse de 20 % par rapport au mois dernier, mais on est loin d'un remplissage total. "Il y a une clientèle d'affaires, mais pas de loisir. Il faut pouvoir redonner confiance", estime Catherine Cadrot, la directrice de cet établissement. 

Dans les gîtes, la tendance est similaire, même si on se prépare déjà à la prochaine haute saison, avec des indicateurs prometteurs. "On a une petite embellie pour juillet août, mais les demandes sont surtout pour 2022. Si on continue comme cela, les perspectives sont bonnes à partir du mois de janvier", se réjouit Vanessa Mozart, animatrice des Gîtes de France en Guadeloupe, qui regroupe 400 structures.

Unanimement, tous les hébergeurs se rejoignent sur l'urgence de relancer la machine avec plusieurs enjeux, à écouter Catherine Cadrot, à savoir de la confiance, de la flexibilité et se faire vacciner, comme elle l'a indiqué à RCI.

 

Tags

Ajouter un nouveau commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.