Wouah ! Uraniom ou le rêve fou du game-ingénieur martiniquais Loïc Ledoux réalisé !

Par 07/11/2015 - 14:36 • Mis à jour le 07/11/2015 - 14:36

Six mois après sa participation au Laval Virtual 2015 (salon de la réalité virtuelle en Mayenne), le Martiniquais Loïc Ledoux, fondateur d'Uraniom, n'est pas passé inaperçu à la Paris Games Week 2015 (PGW15). Avec ses associés, il est à l'origine d'une start-up qui propose aux passionnés de jeux vidéo une expérience unique. Leur double numérique ou avatar dans leurs jeux vidéo préférés pour en devenir les héros. Le slogan affiché sur le stand du Paris Games Week est explicite : "the Hero is You".

    Wouah ! Uraniom ou le rêve fou du game-ingénieur martiniquais Loïc Ledoux réalisé !
The Hero is You...

Ce slogan vu sur son stand Porte de Versailles, à la Paris Games Week du 28 octobre au 1er novembre 2015, afffiche la couleur.

Dans le monde du Gaming, tout ou presque se décline en english. Pas étonnant dès lors que l'on vous invite à devenir le héros de votre jeu vidéo... dans la langue de Shakespeare.

Mais par un juste retour des choses, c'est un monde à forte croissance économique où le made in France fait plutôt bonne figure.
Selon le SELL (syndicat des éditeurs de logiciels de loisirs), "le jeu vidéo sera cette année le seul produit culturel français en croissance (vraisemblablement +8% sur l'ensemble du marché). Il est devenu la 2ème industrie culturelle en France après le livre".

Pour les spécialistes de ce secteur d'activités, tout cela n'est pas seulement lié à l'arrivée des consoles de dernières générations. C'est aussi la résultante d'une formidable capacité d'innovation que l'on reconnait aux Français, y compris à l'étranger.


A cet égard, un jeune martiniquais, pas encore trentenaire, véritable gaming-ingénieur passé par l'INSA Lyon et Centrale-Essec Entrepreneurs ou encore par le California Institute of technology est assez emblématique.

Fondateur à l'aube des années 2000 d'un portail français-anglais dédié à l'application Mugen-fr.com, Loïc Ledoux lance fin 2013, RedProto*, une société axée sur l'impression 3D. Six mois plus tard, à l'été 2014, Uraniom est portée sur les fonts baptismaux.

Printemps 2015, le caractère innovant de sa start-up lui vaut d'être accueilli gratuitement en Mayenne lors du Laval Virtual2015. C'est la Mecque de la réalité virtuelle et le la réalité augmentée.

Six nouveaux mois après, Loïc Ledoux, l'ancien élève du Lycée Schoelcher de Fort-de-France (Martinique) prend ses quartiers, avec son équipe, porte de Versailles à Paris pour cet autre rendez-vous international du Gaming qu'est le Paris Games Week.

Entre avril 2015 et octobre 2015, pour la jeune start-up Uraniom, les choses ont largement progressé. Loïc, l'enfant du pays, n'a plus seulement Nicolas Hériveaux comme associé. Deux autres associés ont rejoint cette belle aventure entrepreneuriale.
Sylvain Pellier, il est développeur web.
Anton Possylkine, l'est aussi mais dans la 3D.
Un tournant pour l'équipe qui s'apprête à mettre en ligne la version beta de sa plateforme. Ce sera autour la mi-novembre 2015.

Beaucoup en ont rêvé, chez les accrocs aux jeux vidéo, y compris dans leurs rêves les plus fous. Que de fois ne se sont-ils pas posé la question :

Pourquoi ne deviendraient-ils pas les héros des jeux vidéos qui les passionnent tant ?
Pourquoi n'auraient-ils pas leur propre avatar, leur double numérique ?
Tenez ! Au lieu de voir Zlatan Ibrahimovic dans ce match de foot du jeu vidéo FIFA, pourquoi ce ne serait pas eux, et puis après tout, vous, que l'on verrait à l'oeuvre ?

Ils en ont rêvé, vous en avez rêvé. Uraniom l'a fait comme vous allez le découvrir dans la vidéo qui suit.

(*) RedProto fut lauréat du concours 101 projets organisé par les entrepreneurs Xavier Niel (Free), Jacques-Antoine Granjon (Vente-privée), Marc Simoncini (Meetic).

À lire également