A Paris, les maires des Outre-mer dénoncent la baisse des dotations de l'Etat

Par • Mis à jour le 31/05/2016 - 14:23

Réunis dès lundi 30 mai 2016, dans le cadre du 99ème Congrès des maires de France, porte de Versailles à Paris, les maires ultramarins exhortent le gouvernement à prendre des mesures pour les aider à investir et à les aider à assainir leurs finances.

    A Paris, les maires des Outre-mer dénoncent la baisse des dotations de l'Etat
Hier lundi 30 mai 2016, le communiqué de l'Association des maires de France a mis en lumière “la décision prise sans concertation de baisse insoutenable des dotations de l'État aux collectivités territoriales. (...) A ces difficultés s'ajoutent des dépenses de personnel élevées et un taux de chômage très important", souligne l'AMF, qui note que "le levier fiscal ainsi que l'octroi de mer sont structurellement insuffisants" face à l'inexorable baisse des dotations.

François Baroin, ancien ministre des Outre-mer et président de l'AMF s'est fait le porte voix des maires d'outre-mer en déclarant qu'il porterait en cours de congrès, la demande de “la suppression de la nouvelle baisse des dotations prévue en 2017".

Dans l'après-midi, lors de son intervention à l'Hôtel de Ville de Paris, George Pau-Langevin, la ministre des Outre-mer a présenté son plan visant à améliorer la gestion de l'eau dans les communes ultramarines. Dans un communiqué, la rue Oudinot en a précisé les principaux points :

“Un appel à candidatures sera lancé d’ici l’automne dans chaque territoire concerné auprès des collectivités. Les collectivités, retenues dans ce dispositif de contractualisation, définiront des objectifs d’amélioration, les opérations prioritaires d’investissement et de renforcement des capacités ainsi que des indicateurs d'évaluation, pour une durée de cinq ans.
Avec ce plan d’actions, l’État entend ainsi accompagner les collectivités déterminées à répondre aux attentes de leurs usagers, à savoir disposer d'un accès durable à une eau de qualité, répondant aux normes sanitaires et environnementales, et à un coût raisonnable.”

FThomasRCI crédit photo : FThomas