La biotech française Valneva soumet un vaccin contre le chikungunya aux États-Unis

Par 19/08/2022 - 13:13 • Mis à jour le 19/08/2022 - 12:01

Une start-up française basée à Nantes a annoncé hier (jeudi 18 août) avoir fait une demande d'autorisation de mise sur le marché d'un vaccin contre le chikungunya auprès de l'autorité de santé américaine.

    La biotech française Valneva soumet un vaccin contre le chikungunya aux États-Unis

Après les derniers essais réalisés sur son vaccin à injection unique contre le chikungunya pour les personnes âgées de 18 ans et plus, la soumission du dossier de demande d'autorisation de mise sur le marché a officiellement débuté auprès de la FDA (Food and Drug Administration).

Le laboratoire franco-autrichien prévoit d'achever cette procédure d'ici la fin de l'année. De son côté, l'autorité de santé américaine, qui a déjà classé le programme VLA1553, devra se prononcer ensuite sur l'éligibilité du vaccin à un examen accéléré.

Une demande d'autorisation de mise sur le marché pourrait aussi être déposée au cours du premier semestre 2023 en Europe. Pour Juan Carlos Jaramillo, le responsable médical de Valneva, c'est "une étape extrêmement importante qui est franchie".

Aujourd'hui, le chikungunya est officiellement présent dans 120 pays. Entre 2005 et 2006, le virus avait touché environ 200 000 Réunionnais lors d'une épidémie sans précédent.

Fin 2013, les premiers cas aux Antilles avaient été détectés à Saint-Martin, avant que la Martinique et la Guadeloupe ne soient touchées à leur tour.

Tags