POSEI : une première victoire pour les agriculteurs domiens

Par • Mis à jour le 26/06/2018 - 07:48

Le monde agricole ultramarin, les socio-professionnels de l’industrie agro-alimentaire et les élus des R.U.P sont mobilisés à Bruxelles pour tenter d’inverser une décision de la Commission Européenne de baisser de 4% du POSEI, la déclinaison de la Politique Agricole Commune pour nos territoires.

    POSEI : une première victoire pour les agriculteurs domiens

L’avenir du P.O.S.E.I se joue peut-être en ce moment à Bruxelles. Le Programme d’Options Spécifiques à l’Eloignement et à l’Insularité est en quelque sorte la déclinaison pour les Régions Ultra Périphériques de l'Europe de la P.A.C, la Politique Agricole Commune. En début de mois, la Commission Européenne à décidé une baisse de 4% de ce P.O.S.E.I, une décision qui pourrait avoir de lourdes conséquences pour l'agriculture ultra marine. Depuis l’annonce, les agriculteurs mènent une course contre la montre pour inverser la décision de la commission et sauver ces aides précieuses qui permettent à nos territoires de développer depuis trente ans leur modèle agricole.

Une première victoire

La délégation impressionnante des R.U.P mobilisée depuis hier à Bruxelles - près de 170 personnes - vient de recevoir un nouveau soutien dans ce combat. Celui de Phil Hogan, commissaire européen à l’agriculture. Le délégué général d'Eurodom (principal lobby ultramarin auprès de l'Europe) Benoît Lombrière expliquait ce mardi matin sur R.C.I l'importance de ce soutien. 

A lire également