Livre Bleu des Outre-mer : et maintenant ?

Par • Mis à jour le 29/06/2018 - 04:55

Après la présentation hier à l'Elysée de la conclusion des Assises des Outre-mer, que va-t-il se passer pour les territoires ?

    Livre Bleu des Outre-mer : et maintenant ?

Après huit mois de consultation, d'ateliers locaux et de présentation de projets, le Livre Bleu a enfin été remis lors d'une cérémonie qui s'est déroulée dans la salle des fêtes de l'Elysée. En 200 pages, avec une vingtaine de thématiques abordées, de nombreuses mesures sont énoncées, l'ensemble devant servir de socle à la politique Outre-mer du gouvernement pendant le quinquennat. 

"Des réponses pragmatiques, pas des décisions hors sol depuis Paris", a assuré la ministre des Outre-mer Annick Girardin. Emmanuel Macron a également insisté sur la volonté de ne plus "penser depuis Paris mais de responsabiliser les territoires", d'avoir "un engagement conjoint", après avoir mis en avant un "archipel de France", une "nation française qui ne serait pas réservée à l'Hexagone et à des confettis d'empire".

Dans ce Livre Bleu, il est question d'emploi, d'éducation, d'ancrage régional, de croissance verte et bleue, de différentiation avec l'adaptation des normes aux réalités locales. Dans l'éventail de mesures, on peut également noter 500 millions supplémentaires annoncés pour le Fonds Exceptionnel d'Investissement, 700 millions dans le cadre des plans d'investissement pour les compétences, la défiscalisation prolongée jusqu'en 2025, des moyens supplémentaires pour la gendarmerie et la police, l'extension des programmes de réussite éducative, un projet de loi pour les risques naturels, un fonds pour la préservation de la biodiversité ultramarine en 2019.

Emmanuel Macron a également annoncé une réforme des congés bonifiés effective en 2020, qui seront désormais plus courts mais qui pourront être pris tous les deux ans. En évoquant la vie chère, le président de la République a également mis en cause le système des sur-rémunérations qui participent à la vie chère selon lui. "Je ne propose pas d'y revenir à ce stade, c'était un engagement de campagne, mais à un moment donné, nous devrons collectivement, et cela devra venir de vous, proposer d'en sortir car c'est la sur-rémunération des uns qui crée la pauvreté des autres", a-t-il lancé.
 

Le Livre Bleu Outre-mer a été présenté ce jeudi à Paris
©AD

 

Quelles annonces pour la Guadeloupe ?

Le chef de l'Etat dans son discours a évoqué sa vision pour chaque territoire, les défis à relever.

En ce qui concerne la Guadeloupe, le chef de l'Etat a évoqué la santé, avec la volonté de réussir la remise en route du CHU. Il a annoncé vouloir continuer le travail sur le chlordécone avec "lucidité et détermination". Pour le dossier "sargasses", l'état de catastrophe naturelle ne sera pas déclaré comme déjà dit mais un dispositif spécifique sera mis en place. Bien évidemment, Emmanuel Macron a évoqué le problème de l'eau. "Il n'est pas acceptable d'avoir un territoire de la République dans cette situation", a-t-il ainsi déclaré, avant d'assurer que l'Etat serait présent aux côtés des collectivités pour pour régler la situation dans les meilleurs délais. Toujours pour l'archipel, le président de la République a aussi insisté sur l'enjeu du développement économique qui doit venir des filières tourisme et agroalimentaire avant de dire un mot sur la sécurité avec l'assurance d'un investissement continu auprès des forces de l'ordre. "Nous serons intraitables", a ainsi déclaré Emmanuel Macron.

 

Quelles annonces pour la Martinique ?

Pour l'île sœur, le chef de l'Etat a également évoqué la santé, avec un soin particulier qui sera mis par le gouvernement au redressement des comptes du CHU. Pour les sargasses, comme en Guadeloupe, il ne faut pas attendre d'état de catastrophe naturelle mais un dispositif spécifique a été annoncé. Emmanuel Macron a déclaré vouloir redonner une vitalité économique et une vraie attractivité démographique à la Martinique avec par exemple la revitalisation des communes, pour faire face notamment au défi du vieillissement de la population qui sera aussi la cible d'investissements particuliers. Le président a enfin insisté sur un point, celui du développement nécessaire d'une souveraineté alimentaire et énergétique, face à une trop grande dépendance à l'extérieur.
 

Le Livre Bleu Outre-mer a été présenté ce jeudi à Paris
Après l'Elysée, c'est au ministère des Outre-mer qu'Annick Girardin a terminé la conclusion des Assises (©AD)

 

Et après ?

"Très vite, nous avons un certain nombre de rendez-vous", a assuré la ministre des Outre-mer au micro de RCI Paris. "Avec les contrats de convergence et de transformation 2019-2022 qui devront être signés avec les collectivités avant la fin de l'année ou au tout début de l'année prochaine", a précisé Annick Girardin. Les préfets vont d'ailleurs recevoir dans les prochaines semaines leurs lettres de mission pour les préparer.

En septembre, les lauréats du concours d'innovation qui s'est tenu pendant ces Assises seront également connus, avant un premier forum national des projets qui devrait se tenir à Paris.

Emmanuel Macron a aussi annoncé qu'un point d'étape serait fait dans 18 mois, afin de voir comment ce Livre Bleu se met en place dans les territoires. 

A lire également