Contrat de sécurité, nouvelles brigades, dispositif anti-armes : les annonces de Gérald Darmanin en Guadeloupe

Par 17/04/2024 - 19:15 • Mis à jour le 18/04/2024 - 05:48

Le ministre de l’Intérieur et des Outre-mer, Gérald Darmanin, est arrivé cet après-midi (mercredi 17 avril) dans l’archipel pour un déplacement de deux jours. Accompagne de Marie Guévenoux, la ministre déléguée chargée des Outre-Mer, ils ont plusieurs séquences à un agenda bien rempli.

    Contrat de sécurité, nouvelles brigades, dispositif anti-armes : les annonces de Gérald Darmanin en Guadeloupe
Gérald Darmanin accueilli par Ary Chalus. Photo Naïza Rippon

Gérald Darmanin, le ministre de l’intérieur et des Outre-Mer et Marie Guévenoux, la ministre déléguée en charge des Outre-Mer, ont atterri ce mercredi en Guadeloupe. Les deux ministres vont passer deux jours sur le territoire.

Ils ont débuté leur déplacement par une « réunion de travail » avec les services de l’Etat dans l’archipel. Plus tard, les deux ministres ont également rencontré les deux présidents de collectivité pour un moment d’échanges.

C’est d’abord Ary Chalus, le président de la Région Guadeloupe, qui les a reçus, à l’espace régional du Raizet.

À l'issue, Gérald Darmanin a effectué de premières annonces, à l'issue de sa rencontre avec Ary Chalus.

Lutte anti-stupéfiants et anti-armes

Il a notamment annoncé un « Contrat de sécurité » avec la Dominique, comme la Martinique l'a fait avec Sainte-Lucie, enquêteurs supplémentaires, des opérations anti-arme pour endiguer leur circulation et une réglementation plus sévère pour les détenteurs.

Le ministre de l'intérieur a d'ailleurs révélé qu'il se rendrait à la Dominique « dans les quelques semaines qui viennent » pour signer une convention de sécurisation.

Soulignant que sa venue est « une venue de fermeté », il a rappelé sa volonté de « harceler les délinquants ».

Plaçant son action, sous le signe de la lutte anti-armes et anti-drogues, il a également lancé un appel aux maires, en soulignant notamment le manque de vidéo-protection sur le territoire. 

À ECOUTER Les premières réponses de Gérald Darmanin recueillies par Naïza Rippon

Lors de la rencontre avec Ary Chalus, il a été question également de la refonte de l'Octroi de mer et du conflit de la canne. Les garanties apportées semblent satisfaire le président de Région qui souhaite que tous les élus soient associés aux dispositifs qui sont en projet.

Tous les deux l'ont dit, il y aura un maintien de l'Octroi de mer mais peut-être une réforme. Nous avons insisté pour que ce soit en co-construction. Nous avons parlé de la continuité territoriale entre les îles, de la sécurité dans nos écoles. Il a aussi été question des prix des billets d'avion et d'autres dossiers importants, comme la grève des planteurs. Il a promis de voir l'usinier dès demain, pour qu'il puisse faire un effort. Nous avons bien sûr parlé de sécurité et j'aurais à signer une convention Région / ministère de l'intérieur, pour que les communes puissent s'équiper en vidéo protection, avec un financement 50/50 Etat et Région

Gérald Darmanin et Marie Guévenoux étaient ensuite attendus à la résidence départementale de la Guadeloupe où les attendait Guy Losbar, le président du Conseil Départemental.

Gérald Darmanin et Guy Losbar

Il a été question, là encore, de la sécurité, du décrochage scolaire et des accompagnements financiers de l'Etat sur ces dossiers. Mais c'est sur le financement du futur CHU que des garanties et qu'une rencontre prochaine ont été fixés.

Guy Losbar a livré son sentiment à l'issue des échanges :

Nous aurons un équipement flambant neuf. J'ai proposé qu'il puisse y avoir un véritable plan de redressement, que l'on puisse rencontrer ce gouvernement d'ici la fin du 1er semestre, de manière à pouvoir sanctuariser ce plan et non pas que, chaque année, il puisse y avoir des subventions exceptionnelles de l'ARS. Il est important que les choses soient contractualisées

Couvre-feu pour les mineurs

Dans la soirée, les deux ministres avaient enfin rendez-vous devant la mairie de Pointe-à-Pitre pour un bilan de l’opération antistupéfiants « Place Nette », déclinée en Guadeloupe.

Le ministre a annoncé un couvre-feu à 20h pour les mineurs, dès la semaine prochaine.

Plusieurs opérations « Place Nette » ont  eu lieu ces dernières semaines après une série de violences avec armes commises sur le territoire. En ce sens, la venue du ministre de l’intérieur est très attendue par les forces de sécurité de l’archipel.


AGENDA

Eau, sargasses, sports, jeunesse ce jeudi

Ce jeudi (18 avril), les deux membres du gouvernement poursuivent leur visite par des rencontres avec les élus (maires, parlementaires) autour notamment des enjeux de sécurité. Ils se rendront ensemble au Creps (Centre de ressources, d’expertise et de performance sportive) Antilles-Guyane, en fin de journée.

Gérald Darmanin doit aussi se rendre sur le campus « Camp Jacob » de l’Université des Antilles ». Il tiendra également plusieurs réunions avec les administrations territoriales de l'Etat.

Marie Guévenoux, elle, doit signer l’avenant du contrat d’accompagnement renforcé du Syndicat Mixte de Gestion de l’Eau et de l’Assainissement de Guadeloupe (SMGEAG). Plus tard, elle ira, en bateau, avec la cellule Pulsar (Plan d’urgence locale sargasses) pour constater les dispositifs de barrages mis en place à Petit-Bourg.

Tags

À lire également