Un an après, Montrouge se souvient de Clarissa

Par 08/01/2016 - 21:20 • Mis à jour le 08/01/2016 - 21:20

La commune des Hauts-de-Seine où Clarissa Jean-Philippe a été abattue le 8 janvier 2015 par Amedy Coulibaly s’apprête à honorer la mémoire de la policière martiniquaise en ajoutant son nom à l’avenue de la Paix.

    Un an après, Montrouge se souvient de Clarissa
(Photos + audio)
Montrouge, ce vendredi 8 janvier 2016. L'avenue de la Paix pour quelques heures encore. Samedi 9 janvier, à la Paix viendra s'ajouter une autre dénomination : Clarissa Jean-Philippe.

En attendant, l’avenue de la Paix - elle traverse Montrouge jusqu’à la Porte de Châtillon à Paris - a retrouvé son rythme des jours froid d’hiver en cette matinée du 8 janvier 2016.

Un an tout juste auparavant, le jeudi 8 janvier 2015, l’artère était bloquée par la police. Il pleuvait. Sous la pluie, des dizaines de journalistes du monde entier se dressaient à quelques centaines de mètres de la fusillade.

C'était au lendemain de la tuerie de Charly Hebdo. On ne savait pas encore que l’agent de police victime d’Amedy Coulibaly était martiniquaise.

Mireille, habitante du quartier depuis des dizaines d’années, se souvient avec émotion de la tragique journée…

À lire également