11 novembre : messe parisienne à Saint-Sulpice

Par • Mis à jour le 14/11/2016 - 11:57

Plus de 3500 personnes s’étaient rassemblées vendredi 11 novembre pour la traditionnelle messe des antillo-guyanais de l’Hexagone.

    11 novembre : messe parisienne à Saint-Sulpice
Plusieurs heures avant le début de la messe, des dizaines de personnes étaient déjà massées devant les grilles de l’Eglise Saint-Sulpice. Etat d’urgence oblige, un an après les attentats qui ont frappé Paris, un dispositif de sécurité avait été mis en place pour filtrer les entrées.

Comme chaque 11 novembre, la foule était à nouveau si nombreuse que rapidement, toutes les places assises ont été prises et beaucoup ont dû assister à la célébration debout.

"Se rassembler entre nous, cela fait plaisir", souriait un martiniquais, venu avec sa femme pour la première fois. "Maintenant que je suis à la retraite, je peux venir, avant je voulais mais je n’avais jamais le temps", confiait une autre fidèle venue de région parisienne pendant qu’une autre, en vacances, assurait avoir décalé son avion de retour pour pouvoir assister à l’office. "Je veux prier pour les plus démunis mais aussi pour toute cette violence, il faut que cela s’arrête", déclarait encore une guadeloupéenne qui ne rate jamais ce temps fort du 11 novembre.

"Dans la société actuelle où nous vivons, avec tous les problèmes d’incertitude et d’insécurité, nous avons besoin de nous retrouver pour prier, partager ensemble, analysait Jaklin Pavilla, de l’Aumônerie nationale des Antilles-Guyane, c’est un rendez-vous devenu incontournable".

Au cours de la messe, présidée par l’évêque de Cayenne Monseigneur Lafont, l’assemblée a été appelée à être vraie et à faire preuve de compassion sincère dans ses relations avec les autres. Comme il est aussi de tradition, des nouvelles des différents diocèses ont été données à l’issue de la célébration. Mgr Macaire pour la Martinique et le vicaire épiscopal, le père Silène, pour la Guadeloupe -en l’absence de Mgr Riocreux retenu par les célébrations de la Saint-Martin-, ont notamment évoqué le soutien à Haïti après le passage dévastateur de l’ouragan Matthew.

Aline Druelle
@AlineDruelle

A lire également