Air Caraïbes annonce une revalorisation de ses tarifs au regard la hausse du kérosène

Par 16/06/2022 - 13:53 • Mis à jour le 16/06/2022 - 13:53

Le cours du pétrole s'envole depuis plusieurs mois. Désormais, il en va de même pour le prix des billets d'avion.

    Air Caraïbes annonce une revalorisation de ses tarifs au regard la hausse du kérosène

L’envolée du cours du pétrole entraîne depuis plusieurs mois, des augmentations du prix de l’essence et du gasoil à la pompe. L’État et la Sara ont acté une hausse en début de mois du prix du Kérosène. "Le prix du kérosène est inclus dans les règles de calcul : si le prix du kérosène n’augmentait pas, cela provoquerait, mécaniquement, une hausse supplémentaire des prix à la pompe, touchant tous les consommateurs y compris ceux qui ne prennent pas l’avion", explique la Sara dans un communiqué de presse.

Une hausse qui passe très mal auprès des compagnies aériennes. En effet, depuis le début du mois, le kérosène a subi une augmentation de 15 % sur l’ensemble des départements français des Antilles.

Les compagnies locales qui subissaient déjà les aléas du cours du pétrole depuis la fin d’année dernière tentaient de limiter les répercussions pour les voyageurs. Elles envisageaient même un lissage des prix sur l’année civile. Cette hausse soudaine les contraint à revoir les prix sur les courts et longs courriers avec une application dans les prochains.

Air Caraibes, par voie de communiqué, regrette "ces augmentations appliquées par la Société Anonyme de Raffinerie des Antilles (SARA) et les autorités françaises - prises sans concertation sérieuse avec les compagnies aériennes - alors que les tarifs du kérosène sont déjà significativement plus élevés en Martinique, Guadeloupe ou Guyane que dans le reste de l'arc Caraïbéen".

La direction d’Air Caraïbes précise donc que pour des raisons de survie économique, elle se voit contrainte de procéder à des augmentations de sa surcharge carburant par aller simple de 3 euros sur son réseau régional et de 30 euros sur les vols long-courriers.

Une augmentation qui touchera tous les consommateurs, même ceux qui ne voyagent pas. Et pour cause, le Fret et donc toutes les importations par avions devraient eux aussi mécaniquement subir les effets de cette nouvelle augmentation.

Tags