Distribution en eau : les élus visitent la source Morestin au Morne-Rouge

Par 18/02/2021 - 20:24
01/01/2020 - 00:00

Les trois présidents des EPCI (Cacem, Cap Nord et Espace Sud) se sont rendus aujourd'hui jeudi 18 février sur le site de la source Morestin au Morne-Rouge. L'occasion de faire le point sur la réhabilitation du site pour parer aux besoins en eau de la population, notamment en temps de sécheresse.

    Distribution en eau : les élus visitent la source Morestin au Morne-Rouge
Topographie de la source Morestin au Morne-Rouge ©Cacem

Une source d'eau prolifique

La visite des trois présidents des EPCI (Cacem, Cap Nord et Espace Sud) s'est effectuée en présence de techniciens, pour le projet de réhabilitation de l'interconnexion des réseaux entre le nord, le sud et la Cacem, en particulier pour la côte caraïbe. 

Et la source Morestin est un site important, puisqu'une fois remise en fonction, la source pourrait produire jusqu'à 5000 mètres cubes d'eau par jour. 

Luc Louison Clémenté le président de la Cacem, de retour de sa visite de la source, constate le potentiel de ce site, laissé à l’abandon :

Nous sommes en train de nous réapproprier ce réseau, de le moderniser et de le rendre optimal

Pour ce faire, des travaux sont déjà budgétés par la Cacem. Ils s'élèvent à 3 millions d'euros, pour remettre en état des interconnexions permettant d’alimenter la côte caraïbe située sur le territoire du centre. La fin des travaux est estimée pour la fin de l’année 2021.

Source Morestin
Topographie de la source Morestin au Morne-Rouge ©Cacem

Un projet collaboratif global pour la réhabilitation des réseaux d'eau

Les présidents des EPCI, élus à leurs fonctions suite aux élections municipales de juin dernier, affichent une volonté politique commune de travailler à la réhabilitation des réseaux d’eau, souvent vétustes, et sujets aux fuites.  L'objectif principal de l'opération est ainsi que les habitants, fortement pénalisés durant le carême avec les coupures d’eau prolongées, n’aient plus à en souffrir autant. 

Tout ne sera pas résolu durant le carême qui démarre, mais les collectivités devraient tenter de mieux répartir la distribution de la précieuse ressource sur l’ensemble du territoire, pour réduire au maximum les éventuelles coupures d’eau au robinet. C'est ce qu'indique le président de la Cacem :

Au très court terme, on aura fait quelques avancées. Par rapport au carême, nous n'avons pas pu aller aussi vite que nous le souhaitions, mais nous aurons des améliorations par rapport au carême de l'année dernière

Tags