Stop à la violence anti-flic : des policiers devant le commissariat de Fort-de-France

Par • Mis à jour le 19/05/2016 - 01:05

Les policiers de Martinique se sentent aussi concernés par la mobilisation des agents de la police nationale organisée dans l'hexagone mercredi 18 mai 2016 contre la haine anti-flic. Une cinquantaine de policiers se sont rassemblés en milieu de journée devant le commissariat de Fort-de-France.

    Stop à la violence anti-flic : des policiers devant le commissariat de Fort-de-France
A ceux qui pourraient en douter, les policiers en Martinique sont sur la même longueur d'onde que leurs collègues de l'hexagone pour condamner le climat de haine anti-flic.

A l'initiative d'Alliance Police et Unsa Police, une cinquantaine d'entre eux s'est rassemblée ce mercredi 18 mai 2016 entre 10:00 et 12:30 devant le commissariat de police, rue Victor Sévère à Fort-de-France.

Certes, la situation n'est pas tout à fait identique à celle qui prévaut en France métropolitaine avec les exactions perpétrés contre les policiers, en marge des manifestations contre la loi El Khomri notamment.

Ils ont affiché le chiffre de 42 policiers blessés en Martinique depuis le début de l'année. Le signe, pour eux, d'une "nette dégradation des actes commis à l'encontre des policiers".

Selon Thierry Beaucelin d'Alliance Police, "la semaine dernière, un équipage de trois fonctionnaires a été bousculé par un individu à moto. Et deux d'entre eux ont été blessés et ont eu sept jours d'ITT" (Incapacité Temporaire de Travail).

Une situation d'autant plus dommageable que ce sont des adjoints de sécurité et qu'ils "n'ont pas le statut de fonctionnaires et qu'ils peuvent voir à tout moment leur contrat non renouvelé pour cause de blessures graves", souligne encore ce représentant syndical.

Et de citer encore l'exemple de deux fonctionnaires d'une équipe de la Bac de nuit qui se sont faits tirés dessus au Lamentin alors qu'ils essayaient d'intercepter un véhicule.
Jean-Philippe Ludon avec Yvonne Guilon
@jpludonrci