Les médecins surveillent de près le stock d'oxygène du CHUM

Par 04/08/2021 - 14:13 • Mis à jour le 04/08/2021 - 14:04

Au CHUM, on surveille avec attention le stock d'oxygène. Avec l'afflux de patients covid-19 aux urgences et en réanimation, la consommation a été multipliée par 8.

    Les médecins surveillent de près le stock d'oxygène du CHUM

C'est un élément majeur des soins prodigués aux malades du covid-19 lors de leur hospitalisation ou même à leur domicile. 9 patients sur 10 souffrant du covid-19 et conduits aux urgences du CHUM sont placés sous oxygène.

En effet, l'un des effets du covid-19 est de faire baisser le niveau de saturation de l'oxygène dans le sang des malades. Pour contrer ce symptôme grave du covid, les patients reçoivent de l'oxygène, conservé sous forme liquide.

Yannick Broust, chef de service des urgences du CHU de la Martinique, décrit la situation :

Hier à 18 heures, mon service était rempli de patients covid. Une cinquantaine étaient branchés à l'oxygène mural. Ceux qu'on ne pouvait pas brancher, faute de débit, on les branchait à des obus d'oxygène. Mais les obus ça va manquer. Quelqu'un qui est sous 15 litres d'oxygène par minute au masque doit en consommer pendant 1 h 45. 

La consommation globale à l'hôpital a forcément explosé.

Dimanche, on a constaté que notre consommation d'oxygène avait été multipliée par 8 en trois semaines. L'optiflow qui permet de traiter les patients les plus gravement atteints consomme jusqu'à 60 litres d'oxygène par minute. Et il y en a de plus en plus

Interrogé sur le sujet, hier le préfet de Martinique, Stanislas Cazelles a indiqué que pour le moment les réserves d'oxygène liquide globale sur la Martinique ne faisait pas l'objet de tension. Le représentant de l'Etat a souligné que ses services travaillaient à l'optimisation des dispositifs de l'oxygénation à domicile des patients en phase de convalescence. Le nombre d'équipements disponibles sur le territoire étant limité à une centaine.

Pourtant, selon plusieurs patients et pharmaciens que nous avons pu joindre, certains patients souffrant du covid-19 peinent à se faire fournir le matériel nécessaire pour être oxygénés à domicile. 

En Martinique, c'est la société Air Liquide qui produit de l'oxygène liquide. Une ressource qui est exportée également en Guadeloupe rappelle le docteur Yannick Brouste. Selon nos informations, des dispositions sont prises en ce moment pour garantir les capacités en oxygène liquide. Un chargement sera acheminé en Martinique depuis Trinidad en début de semaine prochaine, où l'entreprise Air Liquide possède une structure de production.

Tags