Le service de réanimation du CHUM n'a plus aucun patient

Par 12/08/2022 - 11:34 • Mis à jour le 12/08/2022 - 10:46

Cette semaine, le bulletin hebdomadaire de l'ARS a annoncé une bonne nouvelle : zéro patient atteint du covid-19 en réanimation. Une première en Martinique depuis le début de l'épidémie en mars 2020.

    Le service de réanimation du CHUM n'a plus aucun patient
Zéro patient en service de réanimation entre le 1er août et le 7 août 2022

Ce mardi, le dernier bulletin de l'ARS a révélé que le service de réanimation du CHUM n’a plus de patients covid en soin critique. La circulation du virus faiblit en Martinique, pourtant le combat n’est pas terminé. 

Près d’une vingtaine de personnes reste hospitalisée au CHU en raison du covid, et 5 personnes sont décédées la semaine dernière, des suites du virus.

Malgré tout, ces chiffres offrent une lueur d’espoir. Il y a un an, au mois d'août, le territoire traversait difficilement la quatrième vague. C'était une période particulièrement macabre, marquée par de nombreux décès.

Selon le professeur André Cabié, chef du service des maladies infectieuses et tropicales au CHUM, c’est bien la première fois depuis mars 2020 qu’aucun patient covid ne se trouve en réanimation en Martinique :

C'est vrai qu'en réanimation on a toujours eu du monde depuis maintenant mars 2020. Aujourd'hui, le fait qu'il n'y ait plus personnes en réanimation confirme le déclin de l'épidémie, même si elle n'est pas finie. Tous les jours, il y a encore des admissions dans les services de médecine. Peut-être même que ce soir, il y aura à nouveau quelqu'un en réanimation. Nous ne sommes plus du tout dans la situation dramatique de l'année dernière mais ça continue quand même. Les personnes qui sont hospitalisées sont maintenant des personnes très fragiles, souvent des personnes âgées avec beaucoup de pathologies.

Pour continuer de lutter contre le virus, la vaccination est toujours de vigueur, et des doses supplémentaires pourraient être administrées dans les prochains mois :

Ce qu'on sait, c'est que l'immunité et la défense qui est procurée par le vaccin diminuent avec le temps. Avec les variants qu'il y a eu, les vaccins qui ont été utilisés sont beaucoup moins efficaces pour éviter l'infection. Donc, tout cela justifie la prise d'une quatrième dose notamment pour les personnes fragiles, les professionnels de santé, et les personnes âgées de plus de 60 ans. Il y a des nouvelles formulations de vaccins qui sont attendues avec des vaccins efficaces contre plusieurs variantes. Ça a été annoncé mais on est dans l'attente pour le moment. 

Tags