Covid-19 : tous les indicateurs en hausse, pas d'amélioration en vue au CHU de la Martinique

Par 05/08/2021 - 14:28 • Mis à jour le 05/08/2021 - 14:21

La tension est toujours intense au CHU de la Martinique. On dénombre 7 décès de patients covid-19 au cours des dernières 24 heures. 242 patients souffrant du covid-19 sont hospitalisés.

    Covid-19 : tous les indicateurs en hausse, pas d'amélioration en vue au CHU de la Martinique

Ce jeudi matin, le professeur André Cabié, chef du service infectiologie du CHU de la Martinique n'a pas mâché ses mots.

Actuellement, la situation au CHU c'est l'apocalypse, personnellement et c'est le cas pour tous mes collègues soignants, on a jamais vu une situation comme celle là

Ce jeudi à 13 heures, on dénombre 242 patients souffrant du covid-19 hospitalisés au CHU de la Martinique dont 49 sous le statut de la réanimation. Entre hier et aujourd'hui, ce sont à nouveau 7 patients qui ont perdu la vie des suites d'une infection au coronavirus. Ce qui porte le total des morts de cette quatrième vague à 63 en trois semaines. Du jamais vu. À noter que 881 nouveaux cas ont été enregistrés hier, ce qui porte le taux d'incidence à 1121,68 cas pour 100 000 habitants.

Aux urgences, les patients continuent d'affluer en grande quantité. La faute au variant Alpha (variant Britannique) qui prospère en Martinique. C'est ce qu'observe le professeur André Cabié :

Ce virus est plus agressif et il y a beaucoup plus de personnes qui ont des formes graves de la maladie, qui nécessitent l'hospitalisation. La forme grave, je vous le rappelle, pour simplifier, c'est une pneumonie provoquée par le virus du covid qui conduit à un étouffement. Les patients à l'hôpital n'arrivent plus à respirer. Ils s'étouffent

Outre le manque d'espace pour accueillir les patients, le CHUM manque encore de personnel malgré l'activation du plan blanc, l'annulation des congés des soignants, l'appui de la réserve sanitaire et l'appui des forces armées.

Une situation qui provoque des scènes dramatiques, comme cette photo prise mardi soir qui montre des patients sur des brancards attendant d'être pris en charge la zone de parking des ambulances des urgences.

patients parking urgences

Lire aussi CHUM saturé : les médecins libéraux appellent à consulter un médecin avant d'aller aux urgences

Dans son entretien en direct sur RCI, le professeur Cabié a encore rappelé les bénéfices de la vaccination face aux formes graves du covid-19.

En réanimation, chez les malades les plus graves, il n'y a eu aucune personne vaccinée depuis qu'on a commencé la vaccination. Dans cette vague aucune personne vaccinée ne se trouve en réanimation. Dans les services de médecine, on ne compte que trois vaccinés sur les 200 personnes hospitalisées

Une situation qu'a pu observer lui aussi Serge Letchimy, le président du Conseil Exécutif de la CTM. En compagnie d'Audrey Thaly-Bardol, Conseillère Exécutive en charge de la Santé et David Dinal, président de la commission Santé et Biodiversité, il a rendu visite aux équipes du CHUM ce jeudi matin.

Serge Letchimy CHUM covid

Dans un texte publié sur ses réseaux sociaux, le chef de l'exécutif local a appelé à faire bloc et à opter pour la vaccination

Nous devons tous prendre conscience que nous allons vers une catastrophe sans précédent, et le chiffre de 5 morts par jour, va bientôt doubler ou tripler si nous n’agissons pas. Face à cette situation , nous devons nous battre et faire bloc en optant pour la vaccination et le respect des gestes barrières et du confinement.

Pour rappel, l'épidémie de covid-19 a officiellement débuté il y a tout juste 17 mois en Martinique, le 5 mars 2020. Depuis 161 personnes sont décédées des suites de la maladie à l'hôpital de Martinique.

Depuis 72 heures, la morgue de la Meynard ne peut plus accueillir de dépouilles tandis que les réserves d'oxygène fondent à vue d'oeil.

Tags