Tracts élections : 6 jours pour tout distribuer

Par • Mis à jour le 30/11/2015 - 13:18

Alors que le premier tour de l'élection à la CTM approche à grands pas à La Poste les équipes sont mobilisées et disposent de six jours pour distribuer l'ensemble des documents de propagande aux électeurs.

    Tracts élections : 6 jours pour tout distribuer
La Poste démarre ce lundi la distribution des 5 500 000 documents de propagande : bulletins de vote, circulaires et profession de foi de chacune des 9 listes doivent parvenir à près de 313 800 électeurs avant ce dimanche 6 décembre. Ce sont des journées plus longues qui attendent les 350 facteurs de la Martinique mobilisés pendant 6 jours. Cette distribution est inscrite dans le code électoral : l'information doit être transmise jusqu'au domicile de l'électeur."Le challenge c'est de livrer tous les plis électoraux en temps et en heure", a précisé Arlette Gros-Désormeaux, directrice des activités courrier de La Poste Martinique.

313 879 électeurs martiniquais concernés

C'est une opération très importante puisque 313 879 électeurs martiniquais sont concernés. Afin que tout se déroule au mieux La poste travaille en étroite collaboration avec la préfecture. Selon le code électoral, l'Etat a l'obligation de mettre à disposition ces documents avant mercredi. La Poste - qui participe depuis des mois à la commission de propagande - a ensuite en charge l'acheminement de ce courrier qu'elle doit distribuer samedi au plus tard.

Comment cela s'organise ?

Les 350 facteurs font leur tournée normale de 6h30 à 12h40 puis ils retournent au centre courrier où ils récupèrent les enveloppes pour une distribution jusqu'à 16h00, heure de fermeture des bureaux de Poste. Une charge supplémentaire pour les facteurs, selon nos informations, il s'agit en moyenne de dizaines d'heures supplémentaires pour ces professionnels qui s'organisent seuls sur cette étape. Ce travail avant le 1er tour leur rapporte en moyenne 200 euros de plus. En cas de second tour - avec moins de candidats en lice - cette seconde distribution correspondrait cette fois à 8 heures travail supplémentaire pour nos facteurs !

Audrey Ollon et Peggy Saint-Ville