Nettoyage du port de pêche de Case-Pilote sur fond de polémique

Par 19/02/2021 - 14:25
01/01/2020 - 00:00

Une entreprise de nettoyage a ramassé ce vendredi matin les déchets qui défiguraient le port de pêche de Case-Pilote. Ce sont certains marins pêcheurs de la commune qui ont dénoncé la situation. Une opération de manipulation selon Louis Boutrin, le conseiller exécutif de la CTM en charge de l'économie bleue.

    Nettoyage du port de pêche de Case-Pilote sur fond de polémique

Hier, Guy Emile Bergoz, le président de l'association des marins-pêcheurs de Case-Pilote, a alerté la presse au sujet de dépôts d'ordures récurrent au port de pêche de la commune. Selon lui, la gestion des déchets est inexistante.

Pourtant, une convention existe entre la CTM et l'entreprise E compagnie pour ramasser les huiles. Depuis le mois d'août, aucune intervention n'a été constatée par les professionnels de la mer.

"On ne sait pas ce qui se passe", déplore Guy Emile Bergoz.

Depuis le mois d'août, on les appelle pour leur demander de venir enlever l'huile car le réservoir déborde. Jusqu'à présent on n'a pas eu de réponse. Ces encombrants sont gênants. Ce n'est pas normal que notre lieu de travail soit aussi délaissé, aussi sale

Guy Emile Bergoz dénonce également le dysfonctionnement des machines à glace. Un équipement pourtant essentiel pour les marins-pêcheurs.

Il y a des dysfonctionnements des machines à glace. On doit desservir sept bateaux sur le site, sans compter les petites embarcations. La question que l'on se pose, c'est comment on peut être entendu pour que ça puisse changer ?

En attendant, l'association s'est dotée d'une machine à glace par ses propres moyens.

Pour Louis Boutrin, conseiller exécutif en charge de l'économie bleue, la sortie médiatique des marins-pêcheurs de Case-Pilote est une opération de manipulation.

Le conseiller exécutif assure que tout est fait pour maintenir le port de Case-Pilote dans un état correct.

Dès lundi, la CTM a dépêché une entreprise à travers un contrat annuel pour enlever l'ensemble des huiles et les encombrants. La situation va être réglée, mais je dois dire que nettoyer c'est bien mais ne pas polluer c'est mieux 

Concernant la machine à glace, Louis Boutrin assure que celle de Case-Pilote sera remplacée par un appareil neuf. Une opération dont le budget oscille entre 180 000 et 230 000 euros.

Il a par ailleurs pointé du doigt l'attitude de Guy Emile Bergoz. Selon, Louis Boutrin, le président de l'association des marins-pêcheurs aurait reçu deux mises en demeure de retirer une épave qui lui appartient et qui est située au sein du port de pêche.

"Je reconnais qu'ils sont venus enlever des bateaux la dernière fois. Je leur ai demandé d'enlever le mien, ça n'a pas été fait mais je suis conscient qu'il faut que je l'enlève et je vais le faire", a répondu Guy Emile Bergoz.

Néanmoins, toute cette affaire cache un désaccord sur l'identité du gestionnaire du port. Selon le président de l'association des marins-pêcheurs, la municipalité pourrait récupérer la gestion du site. Une option à laquelle s'oppose l'association des marins-pêcheurs de la commune.

Tags