Des milliers de poissons morts dans un élevage au François

Par 28/06/2022 - 18:03 • Mis à jour le 28/06/2022 - 09:00

Triste scène ce week-end au François. Un aquaculteur a découvert 15 000 loups caraïbes morts dans leur enclos.

    Des milliers de poissons morts dans un élevage au François

Samedi après midi, Émile Agot, vice président du comité régional des pêches et aquaculteur depuis 15 ans a fait une macabre découverte. 15 000 loups des caraïbes, soit la totalité de son élevage, arrivés pratiquement à maturité sont morts. Ce qui représente, selon lui, environ 5 à 6 tonnes de perte.

Ce lundi matin, Emile Agot était au comité de pêche pour déclarer sa perte et constituer un dossier de demande d’aides.

Quand ça arrive, la première chose qui vient en tête c'est de laisser tomber. Après je me donne un temps de réflexion mais on ne peut pas continuer dans ces conditions là. C'est une difficulté financière mais aussi psychologique

Des échantillons d’eau et de poissons ont été prélevés pour analyse et ainsi déterminer les causes de la mort de ces poissons. C'est la première fois que l'élevage d'Emile Agot est victime d'une telle hécatombe. 

Il estime la perte financière entre 80 000 et 100 000 euros. 

L'aquaculteur envisage plusieurs pistes pour expliquer ces morts massives et subites. Pour éviter l’intoxication des loups des Caraïbes lorsqu’ils consomment leurs excréments collés sur les mailles des filets, ces derniers avaient été récemment changés. Deux autres explications s'imposent au professionnel de la mer : la sabotage mais plus sûrement les effets des sargasses.

Emile Agot veut mener une réflexion sur l'implantation de son élevage avant de recommencer

Il faut savoir si c'est un coup du sort ou si c'est quelque chose qui risque de se reproduire. Il faut savoir si on continue au même endroit et si c'est le cas qu'est-ce qu'on peut apporter comme amélioration. Est-ce qu'il faut installer un filet pour dévier les sargasses ? D'autant que le plus difficile, ce n'est pas quand les sargasses arrivent sur les cages mais quand ça pourrit au fond de la baie et quand il y a des remontées d'eau saturée

En Martinique six aquaculteurs exercent sur le littoral dont 5 entre le Robert et le Vauclin et 1 au Carbet. L'an dernier, Alex Racine qui possède un élevage au Vauclin avait perdu toute sa production. Une corrélation avec une arrivée massive de sargasses avait été évoquée, d'autant plus que 

Tags