L'emploi salarié marchand recule au deuxième trimestre 2016

Par • Mis à jour le 19/12/2016 - 13:24

Dans son flash de décembre sur l'emploi salarié marchand au deuxième trimestre 2016, l'INSEE dresse un bilan mitigé de cet élément de conjoncture. En recul en Martinique et en Guadeloupe, ce facteur économique est lié à la saisonnalité selon l'institut statistique. Précisions.

    L'emploi salarié marchand recule au deuxième trimestre 2016
Le recul de l’emploi est particulièrement sensible dans les secteurs de l’industrie. On enregistre une baisse de 0,9% par rapport au premier trimestre en Martinique et moins 0,3% en Guadeloupe. A contre courant de la Guyane où le secteur industriel est en hausse et affiche une progression de 1,5% sur un trimestre.

Le secteur tertiaire marchand enregistre quant à lui une baisse plus modeste. Elle s'établie à - 0,4% en Martinique, -0,6% en Guadeloupe.

Domaines assujettis à la saisonnalité, les pertes d’emploi dans l’hôtellerie et la restauration sont de 2,1% en Martinique. Tout comme en Guadeloupe, les fins de contrats courts sont à l’origine de ce recul. (-3,5%)

Le niveau d’emploi dans la construction profite d’une légère embellie en Martinique. Cependant, la progression de 0,5% par rapport au premier trimestre traduit mal la santé réelle du secteur. Si on se réfère au second trimestre 2015, il a perdu des effectifs (-0,9%). Ce secteur est encore soumis aux difficultés structurelles du BTP et de la commande publique.

Le secteur de la construction en Guadeloupe connaît également un regain d’activité avec une progression de 1,1%. Des trois territoires français d’Amérique, seule la Guyane est concernée par un secteur de la construction qui est en berne. Celui-ci recule de 4,3% par rapport au premier trimestre 2016. Selon l’INSEE ce niveau historiquement faible est peu compatible avec la forte croissance démographique de la Guyane.

Une tendance à ne pas exagérer puisque selon l’INSEE les seconds trimestres sont souvent synonymes de recul de l’emploi salarié marchand non agricole aux Antilles Guyane.

Karl Lorand et Pascal Michaux