La Villa Didier à Fort-de-France bénéficie du loto du patrimoine 2021

Par 05/04/2021 - 12:03 • Mis à jour le 05/04/2021 - 11:16

L'édition 2021 du loto du patrimoine de la Française a retenu cinq sites emblématiques en Outre-Mer. Parmi eux, la Villa Didier à Fort-de-France, bâtisse à l'architecture moderniste du début du XXème siècle, bénéficiera du précieux soutien pour sa rénovation.

    La Villa Didier à Fort-de-France bénéficie du loto du patrimoine 2021
La Villa Didier à Fort-de-France ©Fondation du Patrimoine

Cinq sites sélectionnés en Outre-Mer

La quatrième édition de la mission patrimoine pour la sauvegarde du patrimoine en péril, confiée par le président de la République à Stéphane Bern, et soutenue par la fondation du patrimoine, le ministère de la culture et la Française des jeux (FDJ), a retenu 18 sites emblématiques des régions de l’hexagone et d’Outre-Mer. Ces sites bénéficieront du soutien financier de l’édition 2021 du Loto du Patrimoine de la FDJ. Parmi eux, cinq sites ont été sélectionnés en Outre-Mer, dont deux en Guadeloupe et un en Martinique.

En Guadeloupe, la cathédrale Saint-Pierre et Saint-Paul de Pointe-à-Pitre, qui souffre d'importants problèmes structurels, a notamment été retenue. Les travaux, qui doivent démarrer cette année, prévoient entre autres de restaurer et renforcer les charpentes, de reprendre la toiture et les réseaux d'eau pluviale. Le deuxième site guadeloupéen est le moulin à vent de la sucrerie Roussel-Trianon à Marie-Galante. La finalité est d'y instaurer un lieu de culture, de loisire, de récréation et de bien-être.

La Villa Didier, un édifice à l'architecture moderniste

En Martinique, c'est la Villa Didier à Fort-de-France qui obtient les faveurs de la fondation du patrimoine. Fortement dégradée, il est envisagé une reprise du bâti, de l'étanchéité, une restauration des menuiseries, et une mise aux normes des réseaux. L'objectif des travaux qui doivent débuter cette année est d'en faire, au-delà de la résidence principale de ses propriétaires, une maison d'hôte, un gîte et un lieu d'accueil pour les artistes en résidence sur l'île.

Cette maison construite en 1935 par l’architecte Louis Caillat pour le compte de l’industriel Marcel Didier, est classée et inscrite en tant que monument historique. L'édifice, qui bénéficie déjà d'aides de la DAC (direction des affaires culturelles) pour sa restauration, a notamment fait la différence auprès de la fondation du patrimoine par sa particularité architecturale. C'est ce que souligne Philippe Villard, délégué départemental de la fondation du patrimoine :

C'est la première fois qu'on sélectionne une maison à l'architecture moderniste du XXème siècle en Martinique. Ce pan de l'architecture du XXème siècle en Martinique est assez peu connu et qui mérite d'être soutenu

En Martinique, la fondation du patrimoine a déjà soutenu la maison d'Aimé Césaire en 2018, puis la rénovation des façades de 107 maisons à Saint-Perre en 2019 qui est toujours en cours. Et l'année dernière, c'est la basilique de Balata qui était sélectionnée.

Outre la Guadeloupe et la Martinique, les deux autres sites emblématiques sélectionnés par le loto du patrimoine pour cette édition 2021 en Outre-Mer sont le musée Alexandre-Franconie à Cayenne en Guyane, et l'ancien pénitencier pour enfants de l'îlet à Guillaume, à la Réunion.
 

Tags