La CTM rejette la demande de subvention pour la série Tropiques Criminels

Par 05/05/2021 - 16:11 • Mis à jour le 05/05/2021 - 15:57

Alors que le tournage de la troisième saison de la série Tropiques Criminelle a débuté sur l'île, l'assemblée de Martinique a décidé aujourd'hui (mercredi 5 mai) de retirer son soutien financier à la production. Une décision qui fait notamment suite à une lettre ouverte dénonçant les pratiques de la production.

    La CTM rejette la demande de subvention pour la série Tropiques Criminels

Beaucoup de débats

De longs débats ont précédé le refus de cette subvention de 500 000 euros à la série Tropiques Criminels cet après-midi à la plénière de la collectivité territoriale de Martinique. La conseillère exécutive en charge de la culture et du patrimoine, Marie-Hélène Léotin a pourtant évoqué des retombées intéressantes pour l'île :

Quand nous mettons 500 000 euros, nous récoltons plus de 2 millions d'euros comme retombées économiques immédiates, puisque pour venir tourner quatre mois, il faut qu'ils mangent, ou soient logés par exemple

Pour la présidente du comité martiniquais du tourisme, Karine Mousseau, le soutien à la série Tropiques Criminelles aurait pourtant permis une promotion de grande valeur pour la destination Martinique :

Cela coûte très cher de faire parler de la Martinique à la télévision. En décembre, on a mis par exemple un million d'euros pour passer un film de 25 secondes sur les télévisions nationales. Là, on met 500 000 euros, et il y a des personnes qui, à 20h30 sur France 2 et pendant 52 minutes, vivent et sont vus en Martinique

Beaucoup de voix se sont cependant élevées contre cette subvention à la série télévisée, pourtant octroyée par cette même commission et les mêmes élus pour les deux premières saisons. La conseillère territoriale Marie-Line Lesdema, en charge de la coopération à la CTM, et vice-présidente du comité du tourisme, n'a pas mâché ses mots :

Ce projet de Tropiques Criminels est pour moi un projet criminel pour la Martinique. Je vote contre car il ne répond pas aux besoins de scenarii en Martinique : nos professionnels ne peuvent pas rester que des figurants

Une décision sur fond de polémique

Une polémique a effectivement surgi depuis plusieurs jours au sujet de l'une des séries phares de France 2, suite à la diffusion d'un courrier anonyme rédigé par des professionnels de l'audiovisuel de la Martinique. Alors que le tournage de la troisième saison débute sur l'île, ses détracteurs dénoncent notamment une représentation négative de la Martinique que le scénario véhiculerait, mais surtout l'embauche de professionnels locaux pour des rôles et des postes peu voire sous-qualifiés. 

Pour Karine Mousseau, ce rejet de la CTM est fondé sur "une absence de vision politique". Dans un communiqué, la présidente du comité martiniquais du tourisme rappelle les efforts qui ont été fournis pour accueillir cette série et les perspectives de développement de la filière qu'une telle production représente. Elle déplore ainsi le peu de moyens et de formations disponibles pour les professionnels du secteur en Martinique :

Instruire à cette occasion le procès de la série Tropiques Criminels est non seulement un faux débat, mais surtout nous défausse, en tant que politiques, de notre responsabilité à l’égard de nos compatriotes de l’audiovisuel. Notre responsabilité était de faire de l'échec pointé du doigt dans ce courrier l'opportunité d'être plus ambitieux pour nos talents martiniquais, pas de faire d’une série un bouc émissaire de nos insuffisances

Une chose est sure : la nouvelle fait l'effet d'une bombe dans le secteur, et le bureau d'accueil des tournages de Martinique mis en place il y a peu aura désormais beaucoup à faire pour attirer de futures productions audiovisuelles et cinématographiques sur l'île. La série, quant à elle, se tournera-t-elle désormais vers une autre région offrant cette fois un appui financier fidèle ?

Tags