Un 1er mai 50 ans après les événements de 1967

Par • Mis à jour le 25/04/2017 - 15:12

« Ansanm ansanm, nou ka kaskod », c’est le mot d’ordre du 1er mai 2017. Une fête du travail et de la lutte ouvrière doublement symbolique car elle a lieu 50 ans après les événements de mai 1967 et la répression meurtrières des travailleurs guadeloupéens. Un défilé unitaire lundi 1er mai pour onze organisations syndicales sauf la CTU.

     Un 1er mai 50 ans après les événements de 1967

Max Evariste, le secrétaire générale de FO.