Les barrages routiers maintenus

Par 25/02/2021 - 06:19
01/01/2020 - 00:00

La mobilisation des socio-professionnels ne faiblit pas ce jeudi matin. Les barrages routiers érigés la veille sont toujours en place, alors qu'une rencontre est prévue dans la matinée au Vélodrome Amédée Détreaux à Baie-Mahault avec le Préfet.

    Les barrages routiers maintenus

Il ne faut pas lâcher, c'est le maître mot des socio-professionnels mobilisés depuis mercredi matin sur les routes de Guadeloupe. Transporteurs, artisans-taxi, ambulanciers, acteurs du BTP, tous dénoncent l’inaction de l’Etat et des collectivités depuis le début de la crise. Les chefs d’entreprises expliquent rencontrer d’importantes difficultés qui se sont aggravées depuis l’arrivée du coronavirus. Ils exigent que des mesures soient prises au plus vite par les autorités.

Ce jeudi matin, des barrages sont toujours en place sur les axes stratégiques de l'archipel. C'est totalement coincé à Jarry, sur toutes les voies d'accès à la zone et dans les deux sens de circulation. En Grand-Terre, c'est bloqué à Bosredon au niveau du giratoire de Berlette, mais aussi à Grande-Ravine, au Gosier, et à Perrin, aux Abymes, avec des dispositifs filtrants qui laissent circuler les professions prioritaires.

Le fonctionnement est le même à Sainte-Rose, à la Boucan, même si quelques professionnels ont eu des difficultés à passer. On nous a signalé aussi des blocages à Capesterre-Belle-Eau, avec certitude à Sainte-Marie, idem dans le Sud Basse-Terre, vers Rivières-des-Pères.

Par ailleurs, sachez que d'autres mouvements de contestation se greffent à cette protestation des professionnels. Ainsi des entraves de la chaussée ont été notées à Milénis tôt ce matin, mais également à Mare Gaillard depuis hier, dans le cadre d'une mobilisation lancée contre le port du masque à l'école, et enfin dans la nuit à Mahault Pointe-Noire à l'entrée de la route de la traversée avec des obstacles enflammées qui ont été dressés.

Tags