Il frappe sa compagne puis les gendarmes

Par • Mis à jour le 01/03/2019 - 10:05

Un prévenu de 20 ans comparaissait pour avoir frappé sa compagne mais aussi les gendarmes qui étaient venus au secours de la victime. Des faits survenus à Sainte-Anne lundi. Colérique de nature, il a expliqué au tribunal s’être emporté. Les juges l’ont condamné à 6 mois de prison avec sursis en guise d’avertissement.

    Il frappe sa compagne puis les gendarmes

« Si vous ne savez pas vous contrôler, vous aurez toujours des problèmes» a indiqué la présidente. Le jeune homme s’est excusé, il a vu rouge. Lundi dernier en fin d’après-midi, les secours sont appelés pour une dispute conjugale à Montmain. En arrivant sur place, ils constatent la présence d’un individu énervé, qui vient de brutaliser sa compagne, une scène qui s’est déroulée devant de jeunes enfants de 3 et 5 ans en pleurs. Alors qu’ils s’apprêtent à l’embarquer dans le calme, les militaires sont témoins d’un nouvel assaut du conjoint violent ce qui provoque l’intervention immédiate de la patrouille.

Les gendarmes pris à partie

Dans la bagarre, un des gendarmes est violemment frappé au visage, il justifie de 6 jours d’ITT. Le forcené se débat, insulte d’où des poursuites également pour outrages. Présenté en comparution immédiate, il a regretté son attitude, indiquant au passage que ce sont les gendarmes qui auraient commencé à le bousculer. « Ceci n’explique pas cela, vous alliez à nouveau agresser votre femme » a répondu le juge. "Heureusement qu’ils étaient là". Le tribunal a condamné le prévenu à 6 mois de prison assortie du sursis et mise à l’épreuve, interdiction d'approcher la victime et plusieurs centaines d’euros de dommage et intérêt pour les forces de l’ordre.