Assises : un meurtre particulier jugé pendant deux jours

Par 29/09/2022 - 10:31 • Mis à jour le 29/09/2022 - 10:28

Mort après avoir reçu une assiette en pleine tête. L’accusée, comparaît pour violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner.

    Assises : un meurtre particulier jugé pendant deux jours

Le meurtre de Félix Ladire est jugé à partir de ce jeudi (29 septembre) aux assises de Basse-Terre. Pendant deux jours, l’accusée, Monica Delaney, comparaît pour violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner.

Un meurtre sur fond de violences conjugales

Monica Delaney et son compagnon semblaient être à la fois portés sur l'alcool et le sexe. Au point que selon certains témoignages, des relations multiples avec des fréquentations peu recommandées soient attribuées à l'accusée. Des personnes qu'elle amènerait chez la victime pour s'adonner à la prostitution. Il arrivait à l’accusée d'avoir de vives altercations avec la victime au point d'échanger des coups et de laisser des traces au visage de celui-ci. De forts soupçons pèsent sur cette femme de 48 ans qui comparaîtra libre après avoir effectué deux mois sous contrôle judiciaire au début de l’année 2018.

Une assiette pour arme 

Les faits se sont déroulés en décembre 2017 aux Abymes. C’est à l’aide d’une « arme par destination » que Monica Delaney a entraîné la mort de Félix Ladire avec qui elle entretenait des relations particulières. Cette arme par destination, en occurrence une assiette, aurait été utilisée pour blesser la victime. Ce n'est pas la volonté de tuer qui est validée, mais celle de violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner. Un geste mortel selon les conclusions de l’enquête basée sur les investigations et le rapport du médecin légiste.

Le corps sans vie de l’homme âgé de 43 ans, a été découvert à son domicile par sa mère et sa sœur un à trois jours après son décès.

 

Tags