Assises : un des accusés avoue avoir tiré sur Dimitri Zami

Par 05/10/2022 - 08:44 • Mis à jour le 05/10/2022 - 08:13

Rebondissement hier à la cour d'assises de Basse-Terre. L'un des trois accusés a avoué avoir tiré sur Zempache.

    Assises : un des accusés avoue avoir tiré sur Dimitri Zami

C'est un grand pas en avant dans le procès du meurtre de Dimitri "Zempache" Zami. L'un des trois hommes qui comparaît devant la cour d'assises de Basse-Terre a avoué être l'auteur du coup de feu mortel. Il était mineur au moment des faits.

Une décision spontanée, avant même qu'il ne soit interrogé sur les faits, qui a surpris tout le monde. Surpris mais également libéré et soulagé quelque part aussi, car les changements de versions laissaient tout de même planer le doute dans l'esprit des ceux qui assistent à ce procès.

"Cela soulage surtout les parties civiles", estime maître Charlotte Hannoteaux, avocate du tireur. "La famille de la victime peut enfin savoir ce qui s'est passé. Elle va pouvoir avoir des réponses. Un procès d'assises est là pour apporter des réponses", poursuit l'avocate.

"Le procès n'est pas terminé. Il savait qu'il serait condamné parce qu'il était rentré dans cette maison et qu'il avait participé aux faits", analyse maître Hannoteaux.

Une vie déchirée

Cet aveux, si il diminue la tension autour du procès, change peu de chose au quotidien de Wendy, la compagne de Dimitri Zami. Enceinte au moment des faits en 2019, elle désormais la mère de deux enfants de 8 et 3 ans.

Sans son compagnon qui lui a été arraché par cette équipée sauvage, sa vie s'avère des plus compliquée. "C'est dur ce procès. C'est dur de revenir sur cette nuit où ma vie a chaviré", confie-t-elle. "Ce sont eux qui ont fait le choix de me laisser seule avec deux enfants en bas âge. On n'avait rien demandé", ajoute Wendy.

Ecoutez son entretien au micro de Pierre Emmanuel :

 

 

Tags