Le zika gagne encore du terrain en Guadeloupe

Par • Mis à jour le 22/04/2016 - 14:23

Selon le dernier bulletin de la situation épidémiologique publié par l’Institut de veille sanitaire, 67 nouveaux de zika cas biologiquement confirmés ont été détectés sur notre île. Pour la deuxième semaine consécutive, le virus se repend plus fortement dans l’archipel. De ce fait, notre niveau de vigilance pourrait changer.

    Le zika gagne encore du terrain en Guadeloupe
Face à l’augmentation du nombre de cas cliniquement évocateurs et du nombre de confirmations biologiques en Guadeloupe et à l'île de Saint-Martin, le comité d’experts des maladies infectieuses et émergentes va se réunir prochainement pour examiner de près cette évolution. Il prendra également les mesures adéquates.

Pour l’instant, la Guadeloupe est au niveau 2 de vigilance, c'est-à-dire, au niveau de circulation virale autochtone active. Mais 67 nouveaux cas biologiquement confirmés ont été enregistrés par rapport à la semaine dernière.

Ce qui porte à 306, le nombre de cas cumulés dans notre île et près de 1 700 cas cliniquement évocateurs. Désormais, des habitants de 29 des 32 communes de l’archipel ont été contaminées.

Seules la Désirade, Terre de Bas et Capesterre de Marie-Galante sont toujours épargnées. En outre, l’institut de veille sanitaire recense 13 femmes enceintes infectés par le virus Zika en Guadeloupe.

Néanmoins, aucune ne connait de complication pour son fœtus à ce jour. En revanche, une complication neurologique a déjà pu être relevé, avec un cas de myélite aigue causée par le virus. La vigilance contre les moustiques porteur du zika est donc plus que jamais de mise.