Les tireurs présumés du "Chanté Nwèl" interpellés

Par • Mis à jour le 17/12/2015 - 17:24

Retour sur ce chanté nwèl mercredi soir à Petit-Canal qui a viré au cauchemar pour bon nombre de spectateurs suite à un mouvement de panique. En cause, des coups de feu tirés en pleine foule. Les tireurs présumés, puisqu’ils seraient en réalité deux se sont depuis rendus aux forces de l’ordre. Nous vous disions dès hier soir que deux personnes avaient été atteintes, dont des victimes collatérales, un troisième blessé est à déplorer, touchée à la main. Tous semblent hors de danger.

    Les tireurs présumés du "Chanté Nwèl" interpellés
On a apprit qu’une troisième personne a été blessée lors de ce "chanté nwèl", à la main précisément. Mais dans la confusion d’hier, elle n’a pas été signalé de suite, c’est en se rendant au centre hospitalier que les gendarmes ont fait un rapprochement avec les tirs de la soirée. Elle aussi a été auditionnée, tout comme la cinquantaine de témoins présents sur place. Il faut dire que le public a beaucoup aidé aux investigations, en donnant des détails précis sur l’agression. Ce qui a permis aux enquêteurs d’identifier rapidement des suspects, originaires de Petit-Canal.

Deux suspects en gare à vue

Se sachant activement recherchés, ils se sont donc rendus dans la nuit à la brigade de Port-Louis. Âgé d’une vingtaine d’années, ils ont été placés en garde à vue. Selon nos informations, l’altercation de départ ferait suite à un vieux différend entre jeunes, le tireur présumé et celui qui a été blessé à la poitrine. Malheureusement, une femme qui se trouvait là, a elle aussi été touchée à la tête. Elle était consciente à l’arrivée des secours. Les jours des victimes ne semblent cependant plus en danger. L’enquête se poursuit, afin de faire toute la lumière sur ces faits graves, rappelons qu’un millier de personnes était venu assister à la manifestation, notamment des personnes âgées et des enfants, rassemblées à la base autour de chants religieux de Noël.

Rinsy Xieng