Cocaïne : deux hôtesses d'Air France jouaient les passeuses

Par • Mis à jour le 26/05/2016 - 15:58

Un réseau impliquant une dizaine de personnes entre Pointe-à-Pitre et Paris dont deux hôtesses de la compagnie aérienne Air France a été démantelé. De la cocaïne a été saisie ainsi que plusieurs dizaines de milliers d'euros.

    Cocaïne : deux hôtesses d'Air France jouaient les passeuses
L'affaire est plutôt ambarassante alors que la polémique sur la sécurité des avions bat son plein. Et l'histoire est digne d'un scénario du film de Quentin Tarantino, Jackie Brown.

Il y a une semaine dans le cadre d'une enquête sur important trafic de drogue, deux hôtesses de la compagnie aérienne d'Air France ont été interpellées.

Lors d'une perquisition au domicile d'un des membres de ce réseau en Ile-de-France, trente-six kilos de cocaïne et 110 000 euros ont été saisis, a révélé France TV info ce mercredi 25 mai 2016.

Dans cette affaire, huit personnes sont impliquées. L'ensemble du trafic aurait eu lieu exclusivement sur des vols Air France. Selon des sources proches de l'enquête, les membres de ce réseau ont été interpellés en Seine-Saint-Denis et dans le Val d'Oise.

Le coup de filet a été mené par la brigade des stupéfiants de Paris dans le cadre de l'enquête ouverte en avril 2015.

Le réseau s'approvisionnait en Guadeloupe et la drogue était récupérée à l'aéroport d'Orly. Il était constitué des membres d'une même famille.

Sur les huit personnes interpellées, deux ont été relâchées et six ont été présentées à la Justice. Parmi elles, quatre ont été incarcérées dont une des hôtesses de l'air.

L'autre a été remise en liberté et placée sous contrôle judiciaire. Air France a été informé de l'interpellation de ses salariés par les autorités judiciaires.

Au moment de leur arrestation, les hôtesses n'étaient pas sur leur lieux de travail. Ce n'est pas la première fois qu'une importante quantité de cocaïne transite par des vols Air France.

En novembre 2015, après les attentats de Paris 41kg de poudre blanche avaient été découvert à l'aéroport de Roissy Charles de Gaulle dans la soute à bagage d'un avion en provenance de Saint-Martin.