Nécrologie : qui était le rappeur Dawa ?

Par 29/09/2022 - 08:00 • Mis à jour le 28/09/2022 - 21:23

Jerry René, de son vrai nom, était plus connu sous son pseudonyme Dawa. Les hommages après son décès se sont multipliés depuis lundi.

    Nécrologie : qui était le rappeur Dawa ?
Le rap antillais perd une légende (image réseaux sociaux)

« King Dawa », « pillier du hip-hop antillais », « une vraie légende », depuis lundi 26 septembre les hommages à Dawa se multiplient sur les réseaux sociaux après l’annonce de son décès suite à des problèmes de santé. Des artistes tels que Kalash, Rachelle Allison, Methi’S, Mata… et ses fans de la première heure, saluent la mémoire d’un artiste respecté dans le milieu du rap et hip-hop guadeloupéen. Dawa a marqué les esprits par son talent et son côté avant-gardiste. Au début des années 2000, à une époque où le dancehall dominait, c’est tel un précurseur que le jeune homme sort ses premiers sons de crunk/trap inspirés du sud des États-Unis. Un genre aussi connu sous le nom de « Dirty south » en Guadeloupe.

Il sort du lot

Dawa, a évolué au sein d’un collectif dont il était l’un des fondateurs : Bling That. A ses côtés évoluaient Deshman et Alkapone, aujourd’hui décédés. Mais aussi Toshman. Dawa a su se démarquer et se faire connaître à travers des titres phares dont « public la difficile », « pren tan aw » ou encore « ban nou lè » aux côté de l’artiste Débrouya. Pour la génération des amateurs de musiques postées sur Kalott Lyrikal et de transferts via infrarouge sur les téléphones mobiles, Dawa aura marqué les esprits avec un freestyle de près d’une demi-heure en direct sur Media Tropical. Sur le compte Slimvideoz sur Youtube, ce ne sont pas moins de 243 sons de l’artiste qui sont répertoriés.

Emmanuel Foucan alias Shorty, fondateur du média de cultures urbaines Loxymore.

Dawa est un rappeur très important pour le rap Kreyol, qui même s’il s’est fait connaitre avec un style crunk/trap était aussi un très bon rappeur « classic » avec une belle écriture.

Un documentaire à venir

Après une tentative infructueuse de revenir sur le devant de la scène sous le nom de Dawa Star en 2019, Dawa attendait impatiemment la sortie d’un documentaire sur sa carrière. Un documentaire à l’initiative de Vaynom, producteur audiovisuel et animateur.

 

Un documentaire qui après modification, du fait du décès brutal du rappeur, sera tout de même publié avec l’accord de sa famille. Dawa était le fils des journalistes Liliane Francil et Eric René. Une veillée se tiendra ce samedi en son honneur.

Tags