Une marche contre le chlordécone

Par 28/08/2022 - 12:06 • Mis à jour le 28/08/2022 - 11:54

En juillet dernier, Lylyth et Chacha s’étaient lancé le challenge de marcher 900 kilomètres entre Champigny-sur-Marne et Toulouse.

    Une marche contre le chlordécone
Chacha, à gauche, et Lylyth, à droite, respectivement 37 et 35 ans

Leur objectif : protester contre l’utilisation des pesticides, notamment le chlordécone dans la monoculture de la Banane. Lylyth et Chacha ont achevé leur périple hier, samedi 27 août, en arrivant à Toulouse.

Tout démarre par le mémoire de Lilith sur le pesticide. Ses recherches universitaires la poussent sur la route d’Yvon Sérénus, le président du collectif des ouvriers empoisonnés par le chlordécone. Une rencontre qui la marque et la pousse à s’engager plus activement dans le combat. Elle souhaite sensibiliser dans l’hexagone. Le 28 mai, elle réalise un sit-in devant le Panthéon, puis l’idée de la marche lui vient spontanément avec son compagnon.

Pour ma part, je ne réalise toujours pas que j'ai fait un trajet de plus de 900 kilomètres à pied ! On a terminé en beauté à Toulouse, mais il nous faudra encore quelque temps pour vraiment prendre conscience que c'est terminé. Sur la route, certaines personnes nous prenaient pour des participants au jeu Pékin Express ! Mais quand on leur expliquait, ils étaient tout de suite très intéressés et nous encourageaient.

Pour Chacha, même retour d'expérience :

On n'a pas touché tout le monde, mais on a eu de très beaux échanges. Et je me suis rendu compte que plus de gens que je ne le pensais étaient déjà sensibilisés au sujet. Des gens parfois inattendus !

L'action du couple est adossée à une collecte de fonds. L’ensemble de l’argent recueilli sera remis au collectif des ouvriers empoisonnés par les pesticides, afin qu'ils puissent poursuivre leur lutte. 

Si vous aussi, vous voulez participer à cette collecte, cliquez sur ce lien.

Tags