Le passe sanitaire s'étend aux voyages aériens entre l'hexagone et les Outre-Mer

Par 01/10/2021 - 06:00

A partir du lundi 4 octobre prochain, le passe sanitaire s’étend aux voyages aériens entre les Outre-Mer et l’hexagone, avec des dispositifs spécifiques selon les territoires

    Le passe sanitaire s'étend aux voyages aériens entre l'hexagone et les Outre-Mer

Un décret paru mercredi au Journal Officiel définit la nouvelle réglementation qui s’applique à partir de lundi prochain 4 octobre pour voyager entre les Outre-Mer et l'hexagone. La Martinique, Guadeloupe, Saint-Barthélemy, Saint-Martin, la Réunion, Mayotte et la Guyane sont logées à la même enseigne.

Plus de test PCR ou antigénique pour les personnes vaccinées

Le passe sanitaire appliqué aux trajets transatlantiques apporte quelques changements. Les voyageurs présentant la preuve d’un schéma vaccinal complet voyageront toujours dans les deux sens, sans motifs impérieux.

Et à partir de lundi, une modification importante intervient. Ils n’auront plus à fournir le test PCR ou antigénique négatif, pour se rendre aux Antilles, Guyane, et dans les territoires de l’Océan Indien. Jusqu’ici tous les voyageurs au départ de Paris, vaccinés et non vaccinés, étaient soumis à ce dépistage.

Tests, motifs impérieux et septaines pour les voyageurs non vaccinés

Pour les voyageurs non vaccinés, le passe sanitaire inclut le test de dépistage avant de monter dans l’avion pour Paris et pour Fort-de-France, mais aussi un motif impérieux, familial, médical ou professionnel. Puis à l’arrivée à destination, le voyageur devra continuer à respecter un isolement de 7 jours.

A l’issue de cette septaine, il devra refaire un test PCR ou un antigénique. Le voyageur devra aussi accepter d’être dépisté à son arrivée à l’aérogare de destination. 

Ces nouvelles règles de déplacement aérien s’appliqueront aux adultes et aux enfants à partir de 12 ans voyageant seuls. Toutefois, un mineur sera exempté de passe sanitaire s’il est accompagné d’un adulte disposant du passe.  
 

Tags

À lire également