Gangs armés, crise du carburant, pénurie d'eau : la situation est intenable en Haïti

Par 09/11/2021 - 20:20 • Mis à jour le 09/11/2021 - 20:13

En Haïti, la situation est devenue intenable. Les pénuries se nourrissent les unes des autres et les gangs armés continuent de semer la terreur.

    Gangs armés, crise du carburant, pénurie d'eau : la situation est intenable en Haïti

La situation est devenue véritablement insoutenable en Haïti. L'eau est désormais une denrée si rare que les Haïtiens sont obligés d'économiser. Une pénurie qui s'explique par une autre : celle du carburant, qui empêche les stations de pompage d'eau de fonctionner. 

Les écoles sont pour la plupart fermées car les enseignants comme les élèves ne peuvent plus aller en cours. Hier, c’est l’Association professionnelle des banques (APB) qui indiquait que les établissements financiers ne pourront fonctionner que trois jours par semaine, à savoir les lundi, mercredi et vendredi. Cela en raison de la crise de l’essence qui fait rage sur le territoire.

Et le pays est sous la menace des gangs armés qui sèment la terreur. Ils ont pris le contrôle des carburants et organisent des kidnappings en toute impunité. La police n’a plus les moyens de lutter avec efficacité. Une situation qui s'explique par l'expansion de ces gangs armés auxquels les politiques et hommes d'affaires ont fait initialement appel, selon Rony Desroches, membre de l’organisation Initiative société civile :

Les hommes politiques se sont mis dans cette brèche et ont financé des gangs armés qui aujourd'hui échappent à leur commanditaire, aussi bien les hommes politiques que les hommes d'affaires. Car souvent les hommes d'affaires, pour protéger leurs biens, leur usine ou leur magasin, étaient obligés de composer avec ces gangs armés

Ancien Ministre de l’éducation nationale, Rony Desroches en appelle à un véritable dialogue national pour rétablir la sérénité en Haïti :

Ce qui peut nous aider à sortir de cette situation, c'est un dialogue national. Un dialogue qui implique non seulement les hommes politiques, mais aussi les hommes d'affaires, la société civile, pour que l'on comprenne qu'on ne peut pas continuer à faire de la politique de cette façon, car aujourd'hui tout le monde souffre de cette situation. L'économie est au ralenti, l'insécurité ne pardonne personne, beaucoup de familles sont obligées de s'expatrier 

Tags