Cuba : un spectaculaire incendie dans un dépôt de carburant

Par 08/08/2022 - 14:18 • Mis à jour le 08/08/2022 - 13:47

À Cuba, les pompiers luttent contre un spectaculaire incendie déclenché vendredi soir dans un dépôt de carburant dans la banlieue de Matanzas. Le bilan provisoire fait état d'un mort, 17 portés disparus et 121 personnes blessées.

    Cuba : un spectaculaire incendie dans un dépôt de carburant
Un gigantesque incendie s'est déclenché dans un dépôt de carburant/ Photo de YAMIL LAGE/ afp.com

À une centaine de kilomètres à l'Est de la Havane, le dépôt pétrolier de Matanzas est en feu depuis deux jours. Les pompiers sur place ne sont pas encore parvenus à éteindre l'incendie. D'après Granma, le quotidien officiel du pays, l'incendie est dû à la défaillance du système de paratonnerres, qui n'a pas résisté à la puissance de la décharge électrique de la foudre qui s'est abattue sur Cuba dans la nuit de vendredi à samedi. Un premier réservoir de 26 000 mètres cubes de fioul domestique a été violemment foudroyé, provoquant un incendie à sa base pendant que les pompiers luttaient contre les flammes. Le feu s'est propagé à un deuxième réservoir, multipliant les explosions et les émanations d'une épaisse fumée noire extrêmement toxique.

Hier, les autorités ont dû imposer l'évacuation de près de 2000 personnes situées dans la zone du sinistre, afin de ne pas alourdir le bilan. On déplore la mort d'au moins une personne, 17 portés disparus et 121 blessées, parmi lesquelles une cinquantaine de pompiers et Livan Arronte, le ministre de l'Énergie. C'est la première fois que Cuba fait face à un incendie pétrolier de cette ampleur. Pour l'heure, une première hypothèse sur la vétusté des installations électriques est avancée pour expliquer les conséquences du foudroiement de la cuve. Toutefois, on ne manque pas de rappeler que les 60 ans d'embargo étasunien rendent Cuba plus vulnérable aux catastrophes technologiques.

Sur les lieux de l'accident, le président cubain Miguel Diaz Canel Bermudez a remercié les pays amis, à savoir le Mexique, le Venezuela et la Russie pour l'aide logistique et humain qu'ils ont déployé pour aider Cuba à circonscrire l'incendie. Une catastrophe technologique qui s'est produit quasiment trois mois après le tragique incendie de l'hôtel Saratoga à La Havane, et qui avait fait 45 morts, essentiellement des travailleurs cubains.