Un projet de géothermie aux Anses-d'Arlet. Une concertation publique lancée

Par • Mis à jour le 06/02/2020 - 13:00

Une réunion de concertation publique est organisée le mardi 11 février 2020 aux Anses-d'Arlet afin d'échanger avec la population sur l'opportunité d'implanter une centrale géothermique à Petite Anse.

    Un projet de géothermie aux Anses-d'Arlet. Une concertation publique lancée

Vers l'implantation d'une centrale géothermique pour la production d'électricité à Petite Anse aux Anses-d'Arlet ? Pour l'heure, cette centrale est en phase de projet. D'ailleurs, une réunion de concertation publique est prévue le mardi 11 février 2020 à 18 heures aux Anses-d'Arlet afin d'échanger avec la population et les acteurs locaux sur cette opportunité.

La géothermie est une énergie stable. Dans la mesure où elle se base entièrement sur la valorisation de la chaleur de la terre, elle ne dépend pas de la météo et n'est pas soumise aux évènements climatiques majeurs. La production d'énergie géothermique n'émet pas non plus de CO2. Le développement de ce type de technologie permettrait donc à la Martinique de réduire son impact sur le réchauffement climatique.

Chez nous, en Martinique, 25% de l'électricité est issu des énergies renouvelables (vent, soleil, incinération des déchets, bagasse/bois). La Programmation Pluriannuelle de l’Energie (PPE) a fixé comme objectif que 56% du mix électrique soient issus des Energies Renouvelables d’ici 2023. Les potentiels gisements géothermiques décelés en Martinique représentent une opportunité importante pour l’atteinte de ces objectifs, en vue de l’autonomie énergétique.